À surveiller: Bombardier, Jamieson et Industrielle-Alliance

Publié le 26/06/2018 à 08:45

À surveiller: Bombardier, Jamieson et Industrielle-Alliance

Publié le 26/06/2018 à 08:45

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Bombardier, Jamieson Wellness et Industrielle-Alliance? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée. 

Bombardier (BBD.B, 5,10$): il y a encore de sceptiques à convertir

Un récent sondage d’investisseurs révèle que 70% des répondants s’attendent désormais à ce Bombardier atteignent les revenus et le bénéfice d’exploitation promis en 2020.

En terme de flux de trésorerie, les investisseurs sondés sont un peu moins optimistes que la cible de 750 millions à un milliard de dollars américains sera atteinte.

La moitié des répondants se dit neutre ou sous-investie dans Bombardier, ce qui confère un certain potentiel d’appréciation au titre qui a explosé de 115% depuis 12 mois.

Puisque le titre escomptera les orientations de 2020 lorsque son cours aura atteint 7$, Bombardier aura besoin de nouvelles étincelles après 2020 pour gagner plus d’altitude, croit Turan Quettawala, de Banque Scotia, qui établit son cours-cible de six à 12 mois à 6,75$.

La reprise de l’industrie des avions d’affaires fait aussi partie de nouvelles attentes de 90% des investisseurs sondés, ce qui hausse la barre pour la société. Bombardier tire environ 56% de sa valeur de cette division.

À moyen terme, une amélioration d’encore 2 à 3% de la marge d’exploitation à 12-13% de cette division pourrait soulever le titre après 2020.

«Nous sommes d’accord que la trajectoire des revenus et marges de cette division sera un facteur primordial pour les prochaines années», note l’analyste.  

À court terme, des commandes de C Series au salon de Farnborough pourraient aussi être une bougie d’allumage pour le titre bien qu’Airbus soit devenue l’actionnaire majoritaire, révèle le sondage. Moxy, Jet Blue, Spirit et British Airways seraient des acheteurs potentiels.

 «2021 peut sembler loin, mais la société pourrait fournir de premières indications dès décembre 2018», écrit M. Quettawala.  

Quant à la division de transport, les investisseurs recensés estiment qu’elle peut être un bon numéro après le nouveau duo Alstom/Siemens. L’analyste dit avoir des attentes plus modérées à cet égard que les investisseurs sondés.  

Jamieson Wellness (JWEL, 26,61$): l’évaluation du fabricant de vitamines comble son retard sur ses semblables


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Démystifier les formes d'accompagnement

Édition du 20 Juillet 2019 | Benoîte Labrosse

MENTORAT, PARRAINAGE ET COACHING. Quel genre de relation désignent exactement les termes mentorat, coaching ...

Un passage obligé pour les entrepreneurs?

Édition du 20 Juillet 2019 | Benoîte Labrosse

MENTORAT, PARRAINAGE ET COACHING. Les programmes pour entrepreneurs se multiplient. Est-ce que cela signifie qu'un ...

Les multiples facettes du parrainage

Édition du 20 Juillet 2019 | Benoîte Labrosse

MENTORAT, PARRAINAGE ET COACHING. Au Québec, le parrainage est un terme fourre-tout qui regroupe plusieurs ...