À surveiller: Bombardier, Canopy et Mullen

Publié le 25/06/2019 à 08:28

À surveiller: Bombardier, Canopy et Mullen

Publié le 25/06/2019 à 08:28

Par Dominique Beauchamp

(Photo: Bombardier)

Que faire avec les titres de Bombardier, Canopy Growth et Mullen? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Bombardier (BBD.B, 2,19$): un analyste confiant après un accès privilégié aux dirigeants à la messe de l’aviation de Paris

Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, est revenu confiant de la messe annuelle de l’aviation à Paris où il a pu questionner les dirigeants, dont le PDG, sur les aspects les plus cruciaux à la réévaluation du titre.

Son séjour a inclus une visite des installations de production du nouveau jet d’affaires Global 7500 dont le cycle de production contribuera énormément à la croissance et aux marges de Bombardier.

«Nous estimons que le Global 7500 pourrait procurer à la division aéronautique des marges avant intérêts et impôts de 10 à 12% et peut-être de 15% une fois que la production aura atteint son rythme de croisière et que les revenus de services après-vente auront débuté», entrevoit M. Spracklin.

L’appareil Global 7500 deviendra un facteur important de la croissance des bénéfices et des flux de trésorerie et par ricochet de la réduction de la dette et de la réévaluation du Bombardier en Bourse, ajoute l’analyste.

L’analyste estime que cet appareil pourrait doubler de 5 à 10 milliards de dollars américains les revenus de Bombardier Aviation à long terme.

M. Spracklin s’est aussi dit impressionné par l’énergie et le dynamisme que nouveau patron de la division des trains Bombardier Transport, Danny Di Perma, lors d’une visite des installations de Crespin dans le nord de la France.

Le potentiel à long terme du transport collectif, les nombreux appels d’offres à venir et un nouvel effort de redressement et d’optimisation de la division sont encourageantes, indique aussi l’analyste.

L’action de Bombardier s’échange à un multiple de 4,3 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2020 comparativement aux multiple de 9 à 10 fois pour ses semblables de l’aviation et des trains.

Bombardier offre donc un fort potentiel marqué de rebond à mesure qu’elle démontrera les progrès attendus.

M. Spracklin réitère donc sa recommandation d’achat spéculatif et son cours cible de 3$.

Canopy Growth (WEED, 53,53$): des dépenses élevées reportent encore les profits


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Bombardier en négociations pour vendre ses activités de câblage

11/11/2019 | AFP

Son chiffre d'affaires annuel moyen est estimé à environ 60 millions de dollars.

Bombardier vend ses usines de Belfast et de Casablanca

Mis à jour le 31/10/2019 | La Presse Canadienne

Bombardier a dévoilé des résultats financiers inférieurs aux prévisions au 3e trimestre.

À la une

Barack Obama a raison: nous vivons à une belle époque

15/11/2019 | François Normand

ANALYSE - La perception est forte que nous vivons des heures sombres. Or, c'est faux, si l'on analyse l'histoire.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

16/11/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

10 choses à savoir cette fin de semaine

16/11/2019 | Alain McKenna

Des failles dans des guichets automatiques au Canada permettraient de voler vos infos bancaires.