À surveiller: Bombardier, Canopy et Mullen

Publié le 25/06/2019 à 08:28

À surveiller: Bombardier, Canopy et Mullen

Publié le 25/06/2019 à 08:28

Par Dominique Beauchamp

(Photo: Bombardier)

Que faire avec les titres de Bombardier, Canopy Growth et Mullen? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Bombardier (BBD.B, 2,19$): un analyste confiant après un accès privilégié aux dirigeants à la messe de l’aviation de Paris

Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, est revenu confiant de la messe annuelle de l’aviation à Paris où il a pu questionner les dirigeants, dont le PDG, sur les aspects les plus cruciaux à la réévaluation du titre.

Son séjour a inclus une visite des installations de production du nouveau jet d’affaires Global 7500 dont le cycle de production contribuera énormément à la croissance et aux marges de Bombardier.

«Nous estimons que le Global 7500 pourrait procurer à la division aéronautique des marges avant intérêts et impôts de 10 à 12% et peut-être de 15% une fois que la production aura atteint son rythme de croisière et que les revenus de services après-vente auront débuté», entrevoit M. Spracklin.

L’appareil Global 7500 deviendra un facteur important de la croissance des bénéfices et des flux de trésorerie et par ricochet de la réduction de la dette et de la réévaluation du Bombardier en Bourse, ajoute l’analyste.

L’analyste estime que cet appareil pourrait doubler de 5 à 10 milliards de dollars américains les revenus de Bombardier Aviation à long terme.

M. Spracklin s’est aussi dit impressionné par l’énergie et le dynamisme que nouveau patron de la division des trains Bombardier Transport, Danny Di Perma, lors d’une visite des installations de Crespin dans le nord de la France.

Le potentiel à long terme du transport collectif, les nombreux appels d’offres à venir et un nouvel effort de redressement et d’optimisation de la division sont encourageantes, indique aussi l’analyste.

L’action de Bombardier s’échange à un multiple de 4,3 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2020 comparativement aux multiple de 9 à 10 fois pour ses semblables de l’aviation et des trains.

Bombardier offre donc un fort potentiel marqué de rebond à mesure qu’elle démontrera les progrès attendus.

M. Spracklin réitère donc sa recommandation d’achat spéculatif et son cours cible de 3$.

Canopy Growth (WEED, 53,53$): des dépenses élevées reportent encore les profits


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Bombardier, MTY et Hexo éjectées du S&P/TSX. Est-ce si grave?

19/06/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Comment les investisseurs devraient-ils réagir s'ils détiennent ces titres en portefeuille? Luc Girard commente.

Pierre Beaudoin défend l'indemnité de départ d'Alain Bellemare

Mis à jour le 18/06/2020 | La Presse Canadienne

L’indemnité de départ d'Alain Bellemare, qui pourrait atteindre 17,5M$, n'est pas atypique, selon Pierre Beaudoin.

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...