À surveiller: Bombardier, Apple et Alphabet

Publié le 25/01/2024 à 10:49, mis à jour le 25/01/2024 à 11:15

À surveiller: Bombardier, Apple et Alphabet

Publié le 25/01/2024 à 10:49, mis à jour le 25/01/2024 à 11:15

Par lesaffaires.com

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Bombardier, Apple et Alphabet? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

 

Bombardier (BBD-B, 48,55 $): Pression sur le titre

Le titre de Bombardier a chuté de 6,7% dans la seule journée du 22 janvier et il est en baisse de 8% depuis le début de l’année.

Cette pression à la baisse s’explique par les inquiétudes des investisseurs concernant l’opérateur de flotte VistaJet ainsi que sa capacité à couvrir sa dette.

Une obligation de VistaJet émise en mai 2023 a d’ailleurs été vendue au rabais sur la base de ces préoccupations, et le marché craint que l’opérateur ne soit contraint de vendre des avions pour couvrir ses obligations.

VistaJet possède la plus grande flotte d’avions d’affaires composée en grande partie d’avions Bombardier de taille moyenne à grande et l’on craint que cela n’affecte la capacité de de l’entreprise à commercialiser de nouveaux appareils si l’on constate une augmentation du nombre d’avions d’occasion sur le marché.

Pour l’analyste Kevin Chiang, de CIBC Marchés des capitaux, le risque de cannibalisation du marché par les appareils de VistaJet est probablement moins important que les craintes des investisseurs.

«En utilisant les données Radarbox, nous avons examiné les types d’appareils Bombardier détenus par VistaJet et observé que leur utilisation au cours des 12 derniers mois est relativement élevée par rapport à ses groupes de référence. Par exemple, si l’on considère l’activité des Challenger 350, le nombre d’heures de vol par appareil de la flotte VistaJet se classe parmi les trois premiers, tandis que pour les Globals, il est souvent en tête.» Note l’analyste.

Kevin Chiang pense donc que l’arrivée de ces appareils très usagée sur le marché de l’occasion ne fera pas compétition avec les ventes d’avions neufs de Bombardier.

Il considère également que l’industrie de l’aviation d’affaires bénéficie encore aujourd’hui d’une bonne demande, même si l’activité plafonne. En 2023, l’activité de l’aviation d’affaires, en nombre de vols, était supérieure d’environ 30% au niveau de 2019.

L’analyste de la CIBC maintient sa recommandation à «neutre» et son cours cible de 60 $.

 

 Matthieu Hains

 

 

Apple (APPL : 195,50 $ US) : une «Vision» qui emballe les analystes

Sur le même sujet

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.

La place du Canada en investissement responsable

16/05/2024 | Tommy Ouellet

EXPERT. Comment investir au Canada dans un contexte de transition énergétique pour une meilleure sobriété en carbone?

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour à 18:49 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour à 18:51 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.