À surveiller: Boeing, Uni-Sélect et Alimentation Couche-Tard

Publié le 03/05/2022 à 11:11

À surveiller: Boeing, Uni-Sélect et Alimentation Couche-Tard

Publié le 03/05/2022 à 11:11

Par Denis Lalonde

Alimentation Couche-Tard (ATD, 58,11$) : deux acquisitions potentielles sous la loupe

L’entreprise d’investissement activiste Elliot Investment Management a amorcé des discussions avec le conseil d’administration de la pétrolière Suncor pour lui suggérer des manières de créer de la valeur pour ses actionnaires, incluant la vente de ses activités de détaillant sous la bannière Petro-Canada.

L’analyste Patricia Baker, de la Banque Scotia, estime que ces discussions vont soulever des spéculations quant à un possible intérêt d’Alimentation Couche-Tard pour ces actifs qu’elle qualifie d’attrayants.

«C’est un réseau de stations-service très performantes qui opère 1584 sites à travers le Canada, en plus de 220 aux États-Unis, dans les États du Colorado et du Wyoming. Si ces actifs devaient être mis en vente, nous croyons que Couche-Tard montrera son intérêt», dit-elle.

Patricia Baker tempère toutefois les attentes en expliquant que le réseau canadien de Suncor présente d’importants chevauchements avec celui de Couche-Tard, composé de 2100 établissements à travers le pays, particulièrement au Québec et dans les Maritimes. Cela fait en sorte que Couche-Tard aurait de la difficulté à acheter tous les établissements de Suncor d’un bloc.

«Il y aurait des occasions à saisir pour Couche-Tard dans certains marchés ontariens, mais ce qui risque le plus de susciter l’intérêt de l’entreprise est d’augmenter sa présence dans les provinces de l’ouest, où elle est sous-représentée», dit-elle.

Selon Elliot Management, les établissements de Suncor sont plus rentables que ceux de Couche-Tard, alors que chaque site génère en moyenne un bénéfice d’exploitation de 925 000 dollars par année, comparativement à 782 000 dollars pour Couche-Tard.

Si une transaction se matérialise, Patricia Baker soutient que Couche-Tard peut dépenser de 10 à 15 milliards de dollars.

En plus de pourparlers potentiels avec Suncor, des informations émanant du Wall Street Journal et de médias britanniques vendredi dernier laissent entendre que Couche-Tard serait en négociations pour acheter la société EG Group, qui possède 6300 dépanneurs/stations-service, épiceries et aires de restauration au Royaume-Uni, en Europe, aux États-Unis et en Australie.

Selon ces sources, le prix demandé serait de 16 milliards de dollars américains, incluant la dette.

«EG possède 380 stations-service au Royaume-Uni et en Irlande et 3 313 en Europe continentale (en France, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas), 1737 sites aux États-Unis et 538 en Australie. L’Europe continentale, le Royaume-Uni et l’Australie seraient de nouveaux marchés pour Couche-Tard», analyse Patricia Baker, alors que la société est déjà présente aux États-Unis et en Irlande.

Cette dernière souligne qu’EG possède une empreinte nationale en Australie, où elle est la troisième plus importante entreprise indépendante dans son secteur, mais la deuxième en ce qui concerne les ventes de carburant.

À son avis, Couche-Tard devrait toutefois se départir de certains actifs américains dans les secteurs où elle possède déjà une forte présence en présumant que EG Group est vendue en un seul morceau.

L’analyste estime qu’une acquisition d’une telle ampleur forcerait Couche-Tard à augmenter son niveau d’endettement, mais que le jeu en vaut la chandelle vu la complémentarité des réseaux des deux entreprises.

Patricia Baker prend bien soin d’ajouter que même si les deux entreprises discutent, il n’existe aucune garantie qu’une transaction se matérialisera.

Elle réitère sa recommandation de «surperformance» et son cours cible sur un an de 66$ pour le titre de Couche-Tard.

 

Sur le même sujet

American Airlines commande 20 avions supersoniques, mis en service en 2029

16/08/2022 | AFP

Selon Boom, l'Overture, doté d'une capacité de 65 à 80 passagers, pourra atteindre Mach 1,7, soit environ 2 100 km/h.

Feu vert du régulateur aérien américain à la reprise des livraisons du Boeing 787

08/08/2022 | AFP

Boeing avait dû suspendre les livraisons, de novembre 2020 à mars 2021 dans un premier temps, puis depuis fin mai.

À la une

Bourse: Wall Street en baisse, les taux obligataires se tendent

Mis à jour il y a 7 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le secteur énergétique mène la Bourse de Toronto vers le haut.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Mis à jour à 08:31 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales s'inquiètent des banques centrales. Wall Street prévoit une baisse.

À surveiller: Walmart, Lightspeed et Alimentation Couche-Tard

Que faire avec les titres de Walmart, Lightspeed et Alimentation Couche-Tard? Voici des recommandations d’analystes.