À surveiller: BlackBerry, Apple et Tourmaline

Publié le 24/09/2021 à 11:01

À surveiller: BlackBerry, Apple et Tourmaline

Publié le 24/09/2021 à 11:01

Par Catherine Charron

Tourmaline (TOU-T, 41,1$): une stratégie solide

L’analyste de la Banque Scotia Cameron Bean applaudit la vente de 108,15 millions d’actions de Topaz Energy, une société de redevance et tirées de ses actifs d’infrastructures énergétiques, que détenait Tourmaline. À ses yeux, ce serait la preuve que la stratégie d’affaires du producteur de pétrole et de gaz naturel est solide, ce qui est une grande victoire pour les investisseurs.

Pendant le dévoilement de ses résultats trimestriels, elle a aussi présenté son plan de rendement pour les actionnaires, tout en annonçant son premier dividende supplémentaire, et ce, plus tôt que prévu.

L’entreprise compte remettre l’essentiel de son flux de trésorerie à ses investisseurs. Elle dédiera aussi près de 250 millions de dollars (M$) de ses flux de trésorerie annuels à ses opérations de fusion et acquisition, tout en bonifiant les marges de ses infrastructures du segment intermédiaire de la production pétrolière. Si on tient pour acquis que ces deux initiatives représenteront des dépenses d’environ 450 M$, cela laisse près de 2,5 milliards de dollars (G$) de disponible en 2022 qui pourraient se retrouver dans les poches des actionnaires, illustre l’analyste.

Ceux-ci devraient aussi profiter de la stratégie de rachats d’actions de l’entreprise qui compte y dédier 1 G$ d’ici deux ans, et recevoir des dividendes supplémentaires de plus de 4 $ l’action (rendement de 10%) au cours de cette même année.

D’ailleurs, ceux qui détiendront des actions de Tourmaline en date du 1er octobre 2021 recevront 0,75 $ par action, soit un rendement de 1,8%, le 7 octobre suivant. La distribution de ce tout premier dividende supplémentaire représente près de 38% de son flux de trésorerie prévu au quatrième trimestre de 2021, ce qui permettra à l’entreprise de lancer la prochaine étape de son plan de rendement aux actionnaires, tout en réduisant sa dette nette qui devrait s’établir dans une fourchette de 1 à 1,2 G$ d’ici la fin de 2021. Son dividende trimestriel grimpera lui de 6% à 0,18 $ par action au quatrième trimestre de 2021, soit une hausse de 29% par rapport à celui de la même période à l’exercice 2020.

Tourmaline a aussi revu son plan de match pour l’exercice 2021. Elle a augmenté son budget d’investissement de 105 M$ à 1,375 G$, de même que sa production annuelle d’environ 5 millions de barils équivalents pétrole par jour (Mbep/j), le faisant ainsi passer de 440 à 445 Mbep/j. L’entreprise croit clore son programme de forage en novembre 2021, et entend utiliser ses fonds supplémentaires pour maintenir ses appareils de forage actifs en devançant l’exploration dans 21 puits qui était prévue auparavant en 2022.

La majorité de ses dépenses d’investissement de capital seront allouées à la phase 2 de Gundy, et au projet de Nig Creek en Colombie-Britannique, qui devraient augmenter son volume de production et ses marges.

L’analyste maintient sa recommandation à surperformance de secteur, et son cours cible à 59 $.

Sur le même sujet

Apple retire le réseau social russe VKontakte de son magasin d’applications

28/09/2022 | AFP

Les utilisateurs VK pourront continuer de se servir de leurs applications s’ils les ont déjà sur leur iPhone.

Les contentieux de l'UE avec les GAFAM

14/09/2022 | AFP

Voici un rappel des principales procédures engagées par Bruxelles contre les GAFAM.

À la une

À surveiller: Metro, Cargojet et Canopy Growth

Que faire avec les titres Metro, Cargojet et Canopy Growth? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:49 | Refinitiv

L'OPEP+ discute pour diminuer sa production, Teck Resources et son projet Zafranal, Ouragan Ian et Google.

Études: les partisans du PCQ mangent de la viande

Les caquistes privilégient la voiture alors que les solidaires sont nombreux à être écoanxieux, révèle une étude.