À surveiller: BlackBerry, Apple et Tourmaline

Publié le 24/09/2021 à 11:01

À surveiller: BlackBerry, Apple et Tourmaline

Publié le 24/09/2021 à 11:01

Par Catherine Charron

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de BlackBerry, Apple et Tourmaline? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

BlackBerry (BB-N, 9,56$US; BB-T, 12,21$): un analyste revise ses attentes

Daniel Chan de Valeurs mobilières TD, a révisé son cours cible pour le fournisseur de logiciels torontois BlackBerry, alors que la vente de ses brevets est imminente. Or, bien que certains analystes s’attendaient à une telle annonce lors du dévoilement de ses résultats du 22 septembre 2021, la société n’a rien dit de la sorte.

Elle a indiqué avoir généré des revenus de 175 millions de dollars (M$) au deuxième trimestre, ce qui est mieux que ce à quoi les analystes (162 M$) et la TD (167 M$) s’attendaient. Elle doit ce résultat à un bond de 5 M$ de ses revenus tirés de ses licences de logiciels pour entreprises. Étant donné que BlackBerry compte se départir de ses brevets pour recentrer ses activités, Daniel Chan se garde quelques réserves.

Il a toutefois révisé son cours cible, le faisant passer de 8,5 à 9 $, car il estime que bien qu’il y ait peu de chance qu’elle vende son portfolio de logiciels pour 1 milliard de dollars, elle devrait en tirer plus que les 460 M$ qu’avait précédemment estimé l’analyste.

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de la société a toutefois raté la cible, s’établissant à 14 M$, alors que TD et le consensus tablaient respectivement sur 30 M$ et sur 21 M$.

Les redevances de son système d’exploitation en temps réel QNX ont encore souffert du manque de puce électronique, croit l’analyste, puisque ses revenus tirés de sa division de l’Internet des objets (40 M$) se trouvent en deçà de ce que rapportait précédemment BlackBerry Technology solutions, soit près de 50 M$ par trimestre. Ces résultats ont toutefois dépassé les prévisions de Daniel Chan, qui misait sur 37 M$.

La direction de BlackBerry a indiqué que ce ralentissement tirait à sa fin, car la pénurie de puces électroniques devrait avoir atteint son creux au cours du dernier trimestre. Elle s’attend donc à une reprise de ses activités de design, et mise toujours sur des revenus qui devraient s’établir entre 180 et 200 millions de dollars pour l’exercice 2022, rapport Daniel Chan.

Tout comme l’avait prévu l’analyste de la TD, la croissance des revenus tirés de la division de cybersécurité de BlackBerry est demeurée stable par rapport à la même période l’an dernier, à 120 M$. Elle a néanmoins généré davantage de factures au cours du trimestre, bien que son taux de rendement comptable de la division soit identique au trimestre précédent.

Pour remédier à la situation, la société dont le siège social se trouve à Toronto poursuit son recrutement pour accroître la taille de son équipe de ventes, et est même allé chercher John Giamatteo, un ancien de McAfee, pour diriger la division. BlackBerry maintient sa cible dans une fourchette de 495 à 515 M$.

 

Pour consulter le titre d'Apple, cliquez sur suivant.

Sur le même sujet

L’expérience impeccable d’Apple

BLOGUE INVITÉ. Inspirez-vous d’Apple. Mieux, copiez ses façons de faire en expérience client.

Failles de sécurité chez Apple: comment fonctionne une attaque «zéro-clic»?

15/09/2021 | AFP

Apple a corrigé une faille de sécurité qui permettait à des logiciels espions de s'introduire dans ses appareils.

À la une

Bourse: Wall Street a terminé sur de nouveaux records

Mis à jour à 17:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a pour sa part terminé en hausse.

Les promesses de la «DeFi», entre rêve cryptoanarchiste et révolution fintech

LES CLÉS DE LA CRYPTO. La finance peut-elle se passer des mécanismes traditionnels?

À surveiller: Stantec, Shopify et Precision Drilling

09:17 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stantec, Shopify et Precision Drilling? Voici quelques recommandations d’analystes.