À surveiller: BCE, Boralex et Brookfield

Publié le 03/04/2020 à 08:46

À surveiller: BCE, Boralex et Brookfield

Publié le 03/04/2020 à 08:46

Par Dominique Beauchamp

Photo : Romeo Mocafico

Que faire avec les titres de BCE, Boralex et Brookfield? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

BCE (BCE, 55,56$): révision en règle des perspectives annuelles et du dividende

Comme quoi aucune entreprise n’est immunisée contre les dommages économiques de la COVID-19, Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, s’attend à ce que BCE retire son aperçu annuel lors du dévoilement des résultats du premier trimestre, le 7 mai.

Pour 2020, BCE tablait sur une hausse de 1 à 3% des revenus, de 2 à 4% du bénéfice d’exploitation et de 3 à 7% des flux de trésorerie libres.

M. Shine s’attend plutôt à ce que les revenus reculent de 3,8%, le bénéfice d’exploitation de 2% et les flux libres de 4%, en 2020. Le bénéfice devrait aussi baisser de 6,4% à 3,21$ par action, prévoit-il.

Ces prévisions reposent sur l’hypothèse que le confinement et l’éloignement social soient levés en juin.

L’aide gouvernementale atténuera les répercussions économiques, mais il est difficile de prévoir comment BCE entend réduire ses coûts d’exploitation et ses dépenses en capital pour compenser les pressions sur les revenus, dit-il.

«Peut-on imaginer une baisse de 5% du bénéfice d’exploitation et davantage des flux libres? Nous ne pouvons pas l’écarter», évoque-t-il.

Au premier semestre, le nombre de nouveaux abonnés sans fil déclinera tandis que les revenus mensuels moyens par abonné baisseront de 5 à 7% au premier trimestre et de 7 à 9% au deuxième, entrevoit-il.

Les service filaires, ainsi que ceux de Bell Fibe et d’accès internet perdront aussi des abonnés. La hausse prévue de certains tarifs sera reportée. Certains clients diminueront aussi leur forfait.

La baisse des services filaires aux entreprises se fera surtout sentir au deuxième trimestre, mais persistera au deuxième, croit-il.

Enfin, les recettes de publicité de Bell Média écoperont aussi. Il prévoit un recul de 3,8% des revenus de cette filiale en 2020.

Étant donné que BCE distribue en dividendes 80 à 85% de ses flux de trésorerie libres, il est aussi possible qu’en 2021 BCE n’augmente pas son dividende de 5% comme elle le fait annuellement.

M. Shine réduit aussi l’évaluation qu’il accorde aux filiales filaire et média de BCE, ce qui réduit le cours-cible de 68 à 62,50$ Cet objectif reste 12,5% pus élevé que le cours actuel.

L’analyste maintient donc sa recommandation d’achat.

Boralex (BLX, 24,61$): le producteur d’énergie remporte quatre appels d’offres en France

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

Sur le même sujet

Des nouvelles de la maison-mère de Bell

Édition du 28 Octobre 2020 | Stéphane Rolland

ANALYSE. Difficile de ne pas être découragé en regardant les maigres taux d'intérêt de ...

La BCE décide le statu quo monétaire face à la COVID-19

10/09/2020 | AFP

Les marchés financiers devraient «se focaliser sur la rhétorique» de la Française concernant l'euro.

À la une

Soldes de l'Après-Noël: Legault songe à limiter le nombre de clients dans les magasins

Des policiers pourraient être appelés en renfort pour s’assurer que les consignes seront suivies.

Le nombre de fermetures d’entreprises a légèrement diminué en août

Les entreprises qui étaient le moins en mesure de s’adapter à la pandémie avaient déjà fermé selon Statistique Canada.

Le vaccin d'AstraZeneca nécessite une «étude supplémentaire»

13:13 | AFP

«Maintenant que nous avons trouvé ce qui semble être une meilleure efficacité, nous devons la valider».