À surveiller: BCE, Banque Nationale et Dye & Durham

Publié le 01/06/2021 à 08:59

À surveiller: BCE, Banque Nationale et Dye & Durham

Publié le 01/06/2021 à 08:59

Par Dominique Beauchamp

(Photo: Roméo Mocafico)

Que faire avec les titres de BCE, Banque Nationale et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

BCE (BCE, 60,06$): 500 M$ de plus aux investissements dans le réseau filaire dès 2021

Quelques jours après que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) ait annulé la baisse des tarifs d’accès internet de gros décrétée en 2019, BCE profite des nouvelles «certitudes réglementaires» pour ajouter 500 millions de dollars ou 6% à son plan d’investissements de 2021 et de 2022.

Le principal fournisseur de télécommunications au pays accélère encore une fois ses dépenses-réseau à 1,5-1,7 milliard de dollars, précise Adam Shine, de la Financière Banque Nationale. C'est la deuxième fois depuis mars que BCE devance ses dépenses.

L’analyste estime que les dépenses additionnelles iront entièrement au réseau filaire qui fournit l’accès internet et que la majorité se réaliseront en 2021.

BCE ne touche pas à ses orientations pour 2021, soit une hausse de 2 à 5% des revenus et du bénéfice d’exploitation et une augmentation de 1 à 6% du bénéfice par action pour 2021. Adam Shine prévoit tout de même que les dépenses en capital atteindront presque 20% des revenus et diminueront les plus de trésorerie excédentaires 14,3% à 2,8 milliards de dollars en 2021.

Les flux de trésorerie excédentaires de 3,17$ en 2021 seront inférieurs au dividende de 3,50$, mais se rétabliront à 3,78$ par action dès 2022, estime l'analyste. BCE pourra donc augmenter son dividende au rythme habituel de 5% par année.

«Les dépenses en capital du réseau internet devraient revenir à 3,1 G$ après 2022», entrevoit-il..

Les investissements amélioreront la pénétration du réseau de fibre optique jusqu’au domicile de 56% des abonnés en 2020, à 62% en 2021, puis à 80% en 2023.

La couverture 5G doublera aussi de 35% à 70% en 2021.

Puisque ces investissements accélérés visent à mettre à niveau le réseau afin de mieux concurrencer ses rivaux et à offrir un service à haut débit, ils devraient ultimement augmenter les revenus par abonné et diminuer les dépenses d’exploitation.

Adam Shine maintient donc sa recommandation d’achat et son cours cible de 64$ qui offre une rendement total potentiel de 12,4% incluant le dividende de 5,8%.

 

Banque Nationale (NA, 94,59$): le jeu des comparaisons favorise moins la banque québécoise

Sur le même sujet

2021: fort rebond des fusions et acquisitions

Il y a 27 minutes | Jean-François Venne

GRANDS DU DROIT. Les cabinets d’avocats ont dû trimer dur pour répondre à la demande.

L'avocat d'affaires, un allié de choix pour les jeunes pousses

Édition du 21 Septembre 2022 | Céline Gobert

DROIT DES AFFAIRES. Il permet de développer une solution juridique personnalisée basée sur la stratégie d'affaires.

À la une

Bourse: Toronto termine en baisse de près de 400 points

Mis à jour il y a 50 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine en forte baisse, échaudée par les chiffres de l’emploi.

À surveiller: Aritzia, Wesdome et Quincaillerie Richelieu

Mis à jour à 10:03 | Catherine Charron

Que faire avec les titres d'Aritzia, Wesdome et Quincaillerie Richelieu? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 17:23 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.