À surveiller: BCE, Banque Nationale et Dye & Durham

Publié le 01/06/2021 à 08:59

À surveiller: BCE, Banque Nationale et Dye & Durham

Publié le 01/06/2021 à 08:59

Par Dominique Beauchamp

(Photo: Roméo Mocafico)

Que faire avec les titres de BCE, Banque Nationale et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

BCE (BCE, 60,06$): 500 M$ de plus aux investissements dans le réseau filaire dès 2021

Quelques jours après que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) ait annulé la baisse des tarifs d’accès internet de gros décrétée en 2019, BCE profite des nouvelles «certitudes réglementaires» pour ajouter 500 millions de dollars ou 6% à son plan d’investissements de 2021 et de 2022.

Le principal fournisseur de télécommunications au pays accélère encore une fois ses dépenses-réseau à 1,5-1,7 milliard de dollars, précise Adam Shine, de la Financière Banque Nationale. C'est la deuxième fois depuis mars que BCE devance ses dépenses.

L’analyste estime que les dépenses additionnelles iront entièrement au réseau filaire qui fournit l’accès internet et que la majorité se réaliseront en 2021.

BCE ne touche pas à ses orientations pour 2021, soit une hausse de 2 à 5% des revenus et du bénéfice d’exploitation et une augmentation de 1 à 6% du bénéfice par action pour 2021. Adam Shine prévoit tout de même que les dépenses en capital atteindront presque 20% des revenus et diminueront les plus de trésorerie excédentaires 14,3% à 2,8 milliards de dollars en 2021.

Les flux de trésorerie excédentaires de 3,17$ en 2021 seront inférieurs au dividende de 3,50$, mais se rétabliront à 3,78$ par action dès 2022, estime l'analyste. BCE pourra donc augmenter son dividende au rythme habituel de 5% par année.

«Les dépenses en capital du réseau internet devraient revenir à 3,1 G$ après 2022», entrevoit-il..

Les investissements amélioreront la pénétration du réseau de fibre optique jusqu’au domicile de 56% des abonnés en 2020, à 62% en 2021, puis à 80% en 2023.

La couverture 5G doublera aussi de 35% à 70% en 2021.

Puisque ces investissements accélérés visent à mettre à niveau le réseau afin de mieux concurrencer ses rivaux et à offrir un service à haut débit, ils devraient ultimement augmenter les revenus par abonné et diminuer les dépenses d’exploitation.

Adam Shine maintient donc sa recommandation d’achat et son cours cible de 64$ qui offre une rendement total potentiel de 12,4% incluant le dividende de 5,8%.

 

Banque Nationale (NA, 94,59$): le jeu des comparaisons favorise moins la banque québécoise

Sur le même sujet

Le droit de comprendre

BLOGUE INVITÉ. «Il y a une aberration de penser que la complexité du droit est un mal nécessaire.»

Les avocats, chefs d’orchestre des fusions et acquisitions

28/09/2021 | Jean-François Venne

DROIT DES AFFAIRES. Lors d’une fusion et acquisition, le rôle des avocats en droit des affaires ne se limite pas...

OPINION Un marché en ébullition tient les avocats occupés
28/09/2021 | Jean-François Venne
Des cabinets davantage inclusifs
Édition du 12 Mai 2021 | Jean-François Venne
Les clients veulent des cabinets plus engagés
Édition du 12 Mai 2021 | Jean-François Venne

À la une

5. Calendrier de l'avent des affaires: le métavers

CALENDRIER DE L'AVENT DES AFFAIRES. Univers parallèle dans lequel rêvent de se réfugier les habitants des pays riches...

4. Calendrier de l'avent des affaires: la COP26

04/12/2021 | Olivier Schmouker

Concours international du jeu appelé «la politique de l’autruche»...

Nationaliser l’hydrogène vert serait une mauvaise idée

04/12/2021 | François Normand

ANALYSE. L'industrie n'a pas de problème, et on se priverait de capitaux privés, en plus d'assumer tous les risques.