À surveiller: Banque Scotia, Sleep Country et Intertape

Publié le 28/11/2017 à 08:28

À surveiller: Banque Scotia, Sleep Country et Intertape

Publié le 28/11/2017 à 08:28

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Banque Scotia, Sleep Country et Intertape? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Banque Scotia (BNS, 83,48$): un 4e trimestre mitigé, mais un achat chilien prometteur


Comme le font tant d’entreprises juste avant ou à la divulgation de résultats, Banque Scotia annonce un achat chilien prometteur, comme pour faire oublier ses résultats inférieurs aux attentes.


Les analystes se concentrent alors à ajouter l’acquisition à leurs prévisions au lieu de s’attarder sur les résultats trimestriels fraîchement dévoilés.


La veille du dévoilement d’un bénéfice de 1,65$ par action, soit de deux cents inférieur aux attentes de Canaccord Genuity au quatrième trimestre, la Banque Scotia a conclu l’achat du reste de la banque chilienne BBVA Chile, pour 2,9 milliards de dollars.


La transaction longuement attendue double à 14% la part de marché de Scotia au Chili, précise l’analyste Gabriel Dechaine.


La Banque Scotia finance cet achat rentable à même ses fonds propres puisque la plus internationale des banques canadiennes présente le ratio de capital réglementaire le plus élevé de l’industrie.


Au dernier trimestre de l’année, les revenus d’intérêts ont été légèrement inférieurs aux attentes. Toutefois, un bon contrôle des dépenses, le virage numérique et un léger recul des provisions pour pertes sur prêts ont compensé pour faire croître le bénéfice trimestriel de 4%, explique M. Dechaine dans une note préliminaire.


Le Canada a offert une bonne performance avec une hausse de 7% des prêts et de 12% du bénéfice net.


L’augmentation de 13% des prêts commerciaux est plus du double de celle des hypothèques résidentielles.


Le dépenses d’exploitation ont crû de seulement un pourcent, donnant un bon levier de rentabilité de 4% à la division canadienne, indique l’anayste.


À l’international, le bénéfice net a crû de 8% grâce au bond de 10% des prêts, surtout commerciaux.


En attendant d’en apprendre plus lors de la téléconférence, l’analyste maintient sa recommandation d’achat et son cours cible de 92$.


Sleep Country (ZZZ, 32,71$): toujours bien positionnée, mais Sears et les dépenses de pub nuisent à court terme



image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Les choses ont bien changé durant la dernière décennie

BLOGUE INVITÉ. Le 9 mars 2009, le S&P 500 a atteint un creux de 676,53. 10 ans plus tard, les temps ont changé.

Réflexion sur ce qu'il ne faut pas faire en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Obtenir un bon rendement repose d'abord sur l'évitement de ce qui peut saccager votre portefeuille!

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.