À surveiller: Banque Royale, Québecor et Gildan

Publié le 28/05/2020 à 08:02

À surveiller: Banque Royale, Québecor et Gildan

Publié le 28/05/2020 à 08:02

Par Dominique Beauchamp

Photo : 123rf.com

Que faire avec les titres de Banque Royale, Québecor et Gildan? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Banque Royale (RY, 92,25$): un choix prudent à conserver en pleine crise

Le bénéfice de 1,03 $ par action de la principale banque au pays a raté la cible de 1,54$ pour les bonnes raisons, croit Scott Chan, de Canaccord Genuity.

Le manque à gagner est entièrement attribuable à la décision prudente de la banque de se constituer des provisions élevées pour les pertes sur prêts, en particulier en ce qui concerne les prêts encore performants, explique l’analyste.

Les provisions totales pour pertes sur prêts de 2,8 milliards de dollars ont dépassé le consensus qui était de 1,8 G$.

Néanmoins, «la banque reste la mieux capitalisée. Ses capitaux propres dépassent par 15 milliards de dollars le ratio réglementaire minimum», précise Scott Chan.

Un test interne de stress financier indique que le ratio des capitaux propres peut rester confortablement au-dessus du seuil de 10%. Dans un scénario de stress encore plus sévère, le ratio resterait supérieur au minimum réglementaire de 9%.

Ces deux mesures sont importantes puisque la banque est la plus exposée aux prêts institutionnels et aux industries frappées par la COVID-19. Quelque 7% des prêts de gros ont été accordés aux industries de la consommation discrétionnaire, de l’immobilier commercial, du pétrole, du transport et des médias.

La banque a aussi accepté de différer des versements hypothécaires résidentiels pour 14% des clients individuels.

Bien que les provisions constituées ont probablement déjà atteint leur zénith, en proportion des prêts, la banque a prévenu que les prêts douteux pourraient connaître leur pic au début de 2021.

Scott Chan est insatisfait de la division des marchés des capitaux dont les bénéfices ont chuté de 86% à cause de provisions pour mauvaises créances. Les activités bancaires d’investissement ont notamment dévalué des prêts à risque aux États-Unis et en Europe.

Malgré ce portrait contrasté, l’analyste augmente son cours cible de 86,50 à 92$, soit un multiple de 1,7 fois la valeur comptable, une évaluation méritée pour la banque la plus sécuritaire au pays.

Puisque la banque se négocie déjà près de son cours cible, il recommande de conserver le titre.

Québecor (QBR.B, 28,95$): un rachat plus musclé de 50% est un signe de confiance

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

Sur le même sujet

Titres en action: CIBC, Banque TD, BRP

Mis à jour le 27/08/2020 | La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Titres en action: Brookfield, Alibaba, Banque Royale...

Mis à jour le 26/08/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

La subvention salariale d'urgence reconduite jusqu'à l'été 2021

Comme prévu, la lutte à la pandémie occupe une grande place dans le discours du Trône du gouvernement Trudeau.

Un discours du Trône «décevant pour le Québec», dit François Legault

Le commentaire de François Legault sur le discours du Trône ne s'est pas fait attendre.

Deuxième vague: Justin Trudeau fera un discours à la nation

Mis à jour le 22/09/2020 | La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau fera un discours à la nation mercredi soir.