À surveiller: Banque Royale, Aritzia et Dollarama

Publié le 26/05/2023 à 09:56

À surveiller: Banque Royale, Aritzia et Dollarama

Publié le 26/05/2023 à 09:56

Par lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Banque Royale, Aritzia et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes. 

 

Banque Royale (RY, 123,75$, 91,10$US) : des résultats légèrement inférieurs aux prévisions de l’analyste de Valeurs mobilières Desjardins

La Banque Royale a dévoilé des résultats légèrement inférieurs aux prévisions des analystes pour son deuxième trimestre terminé le 30 avril.

L’analyste Scott Young, de Valeurs mobilières Desjardins, note que le bénéfice avant impôts et provisions de la plus grande banque canadienne au 2e trimestre a été de 5% inférieur à ses propres prévisions.

«L’entreprise a fait état d’un bénéfice par action ajusté de 2,65$, alors que le consensus était à 2,78$», note l’analyste, qui anticipait un chiffre de 2,67$.

Il précise que la division Marchés des capitaux a mieux fait que prévu, mais que tous les autres secteurs (services bancaires aux particuliers et aux entreprises, gestion de patrimoine et assurances) ont raté la cible.

Le ratio des capitaux de premier rang de 13,7% est par ailleurs conforme à ses attentes, alors que le consensus misait sur un chiffre de 13,4%. «La haute direction de la Banque Royale s’attend à ce que le ratio reste supérieur à 12% après l’acquisition de HSBC Canada», précise Scott Young.

Ce dernier précise également que la hausse des coûts (en excluant les frais d’intérêts) de la banque reste élevée. La direction de la financière les attribue à «la montée des coûts liés au personnel, notamment l’augmentation de l’effectif, ainsi que par la hausse de la rémunération fondée sur des actions, de même que par l’accroissement des honoraires professionnels et des coûts discrétionnaires afin de soutenir la forte croissance attribuable aux clients».

«La Banque Royale prévoit limiter la hausse de ses dépenses à environ 5% à l’avenir, mais nous croyons que cette cible ne sera pas atteinte avant le quatrième trimestre de l’exercice 2023, voire en 2024», estime l’analyste.

À la lumière des résultats trimestriels, Scott Young abaisse ses prévisions de bénéfices tant pour 2023 (de 11,50$ à 11,35$) que pour 2024 (de 12,40$ à 12,05$). Il conserve sa recommandation «d’achat» sur le titre de la Banque Royale, mais son cours cible sur un an passe de 145$ à 140$.

Denis Lalonde

 

Aritzia (ATZ, 36,14$): le plan de match d'ici 2025 des dirigeants du détaillant rassure RBC 

Sur le même sujet

À surveiller: Nike, BRP et Aritzia

02/10/2023 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Nike, BRP et Aritzia? Voici quelques recommandations d’analystes.

Artizia affiche une perte de 6M$ pour son 2T

La perte nette par action s’est élevée à 5 cents pour le trimestre clos le 27 août.

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour le 21/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour le 21/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.