À surveiller: Banque Nationale, Banque Scotia et Palo Alto Networks

Publié le 24/08/2022 à 10:40

À surveiller: Banque Nationale, Banque Scotia et Palo Alto Networks

Publié le 24/08/2022 à 10:40

Par Dominique Beauchamp

La troisième grande banque à dévoiler ses résultats surpasse légèrement le consensus au troisième trimestre. (Photo: Romeo Mocafico pour Les Affaires)

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Banque Scotia et Palo Alto Networks? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Banque Nationale (NA, 92,26 $): la banque québécoise fait bonne figure au troisième trimestre

La troisième grande banque à dévoiler ses résultats surpasse légèrement le consensus au troisième trimestre avec un bénéfice en baisse de 2% à 2,35 $ par action. Scott Chan de Canaccord Genuity avait plutôt prédit 2,22 $.

À l’ouverture, son action bouge peu en attendant la téléconférence de 13 heures.

Essentiellement, la banque a profité de la hausse des revenus de tous ses secteurs d’exploitation qui au total ont porté la progression des revenus nets d’intérêt à 8%, précise l’analyste dans une note préliminaire.

Les résultats nets avant dotations aux pertes de crédit et charge d’impôts ont crû de 9% et toutes les divisions ont fait leur part. Cette mesure est l’étalon qu’utilisent les analystes pour évaluer la performance «de base» des banques.

La banque québécoise a de nouveau accru ses provisions pour pertes sur prêts étant donné la détérioration de la conjoncture économique après les avoir réduites lors de la reprise, après le confinement pandémique. Les provisions de 57 millions de dollars se comparent au renversement de 45 M$, un an plus tôt. Celles-ci sont néanmoins inférieures au consensus de 73 M$.

La division internationale qui chapeaute le prêteur spécialisé américain Credigy et la banque cambodgienne ABA Bank a produit des résultats plus mitigés. Le bond de 42% des prêts et de 29% des dépôts au Cambodge a été contrebalancé par le déclin de 9% des revenus de Credigy qui a aussi dévalué certains prêts.

Pour 2022, l’institution québécoise continue de prévoir que les dotations aux pertes de crédit ne dépasseront pas 15 points de pourcentage de l’encours total des prêts.

À l’instar de ses rivales, la principale division des particuliers et des entreprises fait bonne figure. La hausse de 13% des revenus a surpassé celle de 9% des frais autres que d’intérêts si bien que les résultats nets avant dotations aux pertes de crédit et charge d’impôts ont bondi de 18%, indique l’analyste. Les prêts continuent d’augmenter à bon rythme, les prêts commerciaux en tête.

La marge nette d’intérêts a aussi augmenté de 2,09 à 2,17%, signale aussi Scott Chan.

Contrairement aux banques Scotia et Royale, la division des marchés des capitaux a bien fait, avec une hausse de 14% des résultats avant dotations aux pertes de crédit et charge d’impôts, menée par le bond de 32% des activités sur les marchés mondiaux.

Avant la téléconférence, Scott Chan ne touche pas à son cours cible de 101 $ qui justifie de conserver le titre.

 

Banque Scotia (BNS, 74,93$): la réaction du titre aux résultats mitigés est trop punitive

Sur le même sujet

À la une

L'immobilier entre deux tempêtes

BLOGUE INVITÉ. Une tempête s’est abattue sur le marché immobilier en mars 2022.

Bourse: Toronto retraitait en fin de matinée avec le cours du pétrole brut

Mis à jour à 12:03 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street en baisse, l'idée d'une récession tourne en boucle.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:56 | Refinitiv

Hausse de taux attendue au Canada, mise en garde des banques américaines contre une récession l’an prochain.