À surveiller: Apple, McDonald's et WSP

Publié le 17/08/2022 à 08:30

À surveiller: Apple, McDonald's et WSP

Publié le 17/08/2022 à 08:30

Par Denis Lalonde

WSP (WSP, 159,68$): fin des restrictions liées à l’acquisition de RPS pour la Financière Banque Nationale

Le 6 août dernier, la société de services d’ingénierie WSP annonçait l’acquisition de la britannique RPS pour un montant de 975 millions de dollars.

La transaction a été en partie financée par un placement d’actions par voie de prise ferme totalisant 400 millions de dollars. Comme la Financière Banque Nationale faisait partie du syndicat de preneurs fermes, l’analyste Maxim Sytchev se devait de s’abstenir de commenter la transaction pendant une certaine période, qui a pris fin mardi.

Ce dernier estime que WSP se retrouve à payer 14,9 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) des 12 derniers mois, alors qu’il évalue le titre de WSP selon un ratio prévu de 16,6 fois le BAIIA de l’exercice 2022.

En incluant des synergies prévues de 30 millions de dollars, le ratio prix/BAIIA des 12 prochains mois recule toutefois à 10,1 fois.

Fondée en 1970, RPS est une entreprise de services professionnels qui compte environ 5 000 employés. Maxim Sytchev soutient que l’acquisition de la société par WSP permettra à cette dernière de bonifier son offre de services-conseils en développement durable et en matière de changements climatiques.

«WSP utilise l’accalmie des fusions et acquisitions dans l’industrie à son avantage, comme elle l’a fait à quelques reprises depuis 2012. Si certaines personnes pouvaient être tentées de qualifier cette stratégie comme étant “d’acheter en périodes de replis boursiers”, nous devons être conscients que les dépenses dans les infrastructures publiques sont de plus en plus robustes alors que les gouvernements ont opté pour la réhabilitation de nombreux actifs depuis le début de la crise financière, alors que la transition énergétique sera en croissance pour des décennies à venir», dit-il.

Il ajoute que la stratégie de fusions et acquisitions a toujours été appuyée par des données fondamentales solides. «Nous continuons de voir WSP comme un mastodonte diversifié de l’ingénierie bénéficiant à présent d’une forte présence dans le secteur de l’environnement, qui constitue 32% de ses revenus», dit-il.

Maxim Sytchev conserve donc sa recommandation de «surperformance» sur le titre et relève son cours cible sur un an, lui qui passe de 182 $ à 188 $.

Sur le même sujet

À surveiller: Apple, Calian et Groupe TMX

28/11/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Apple, Calian et Groupe TMX ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Manifestations dans la plus grande usine d'iPhone de Chine

23/11/2022 | AFP

Le complexe emploie plus de 200 000 salariés, généralement hébergés sur place.

À la une

Bourse: Wall Street termine hésitante, plutôt dans le rouge, avant un discours de la Fed

Mis à jour le 29/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce aux gains de l'énergie.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 29/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, BRP et Banque Scotia

29/11/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Dollarama, BRP et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes.