À surveiller: Amazon, Aurora Cannabis et Kinross Gold

Publié le 20/09/2022 à 09:58

À surveiller: Amazon, Aurora Cannabis et Kinross Gold

Publié le 20/09/2022 à 09:58

Par Denis Lalonde
Le logo d'Amazon

Amazon devrait moins souffir d'un ralentissement économique que FedEx, selon un analyste de Bank of America. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres d'Amazon, Aurora Cannabis et Kinross Gold? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Amazon (AMZN, 123,53 $US): quatre raisons pour lesquelles la société résistera mieux que FedEx au ralentissement économique

Vendredi dernier, le titre de FedEx reculait de 21% après avoir annoncé prématurément que ses résultats financiers du premier trimestre de son exercice 2023, terminé à la fin du mois d’août, allaient être inférieurs aux prévisions.

La direction de l’entreprise a précisé que la demande de services provenant de ses deux principaux clients, Target et Walmart, a été moindre que prévu.

Cela pourrait envoyer un signal que la demande pour le transport de colis achetés en ligne diminue, mais le titre d’Amazon a réagi à la nouvelle de FedEx en reculant de seulement 2%, pendant que l’indice S&P 500 perdait 1%.

L’analyste Justin Post, de Bank of America, voit quatre raisons qui font qu’Amazon sera moins affectée que ses concurrents advenant un ralentissement économique mondial: «(1) Amazon n’utilise plus les services de livraison de FedEx. (2) 50% du volume de ventes d’Amazon est concentré aux États-Unis. (3) La clientèle d’Amazon est en moyenne plus fortunée que celle du “Big-3” (Target, Walmart et eBay) et l’entreprise n’a pas détecté de ralentissement de la demande pour la consommation discrétionnaire au second trimestre. (4) Amazon héberge un grand nombre de sites de vendeurs tiers et offre des délais de livraison rapides, ce qui fait que la société pourrait gagner des parts de marché aux dépens des concurrents qui utilisent les services de FedEx.»

L’analyste rappelle qu’Amazon anticipe une croissance de ses revenus de 9% au troisième trimestre en excluant les variations de taux de conversion des devises. «Même si les volumes de ventes ne sont pas immunisés aux récessions, nous prévoyons une certaine vigueur au troisième trimestre par rapport au reste de l’industrie en raison des Jours Prime», explique l’analyste.

Les Jours Prime sont des journées où la société offre des rabais exclusifs aux abonnés de son service Prime. Cet été, ils ont eu lieu les 12 et 13 juillet.

Justin Post ajoute que selon les chiffres de Bank of America sur l’utilisation des cartes de crédit et des cartes débit, les ventes en ligne ont progressé de 4% sur un an pour les mois de juillet et d’août. «Cela dit, la croissance durant la dernière semaine d’août et de la première semaine de septembre a montré des signes de faiblesse. Les dépenses durant la semaine terminée le 3 septembre ont été en recul de 2% sur un an. Si la baisse devait se poursuivre d’ici la fin du troisième trimestre, cela pourrait affecter les détaillants en ligne, dont Amazon», analyse-t-il.

L’analyste réitère sa recommandation d’achat sur le titre d’Amazon et son cours cible sur un an de 170 $US.

 

Aurora Cannabis (ACB, 2,03 $): l’analyste de la CIBC abaisse ses prévisions avant les résultats financiers

Sur le même sujet

À la une

L'immobilier entre deux tempêtes

BLOGUE INVITÉ. Une tempête s’est abattue sur le marché immobilier en mars 2022.

Bourse: Toronto retraitait en fin de matinée avec le cours du pétrole brut

Mis à jour à 12:03 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street en baisse, l'idée d'une récession tourne en boucle.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:56 | Refinitiv

Hausse de taux attendue au Canada, mise en garde des banques américaines contre une récession l’an prochain.