À surveiller: Amazon, Apple et Alphabet

Publié le 31/07/2020 à 09:47

À surveiller: Amazon, Apple et Alphabet

Publié le 31/07/2020 à 09:47

Par Dominique Beauchamp

Photo: Getty Images

Que faire avec les titres de Amazon, Apple et Alphabet? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Amazon (AMZN, 3051,88$ US): la pandémie tire la croissance future vers l'avant

Le confinement imposé par la pandémie a fait exploser le commerce en ligne à tel point que le géant a produit sa meilleure croissance en neuf ans et un bénéfice record.

Le bond de la demande pour tous ses services - les ventes en ligne, les abonnés Prime, les services infonuagiques et la publicité - a été si vigoureux que les dépenses additionnelles de 4 milliards de dollars américains associées à la COVID-19 n’ont pas fait un pli, comme le craignait même la société.

Et pour cause, malgré sa part de marché déjà dominante et son énorme stature, Amazon a fait croître ses revenus de 41% à 88,9 milliards de dollars américains et ses marges d’exploitation de 1,7% à 6,6%, indique Mark Mahaney, de RBC Marchés des capitaux.

Les orientations fournies pour le prochain trimestre, soit une hausse de 24 à 33% des revenus et des marges d’exploitation de 4,6 à 7,5% (sans les coûts additionnels de 2 G$US associés à la COVID-19) indiquent que la croissance surpassera encore la cadence d’avant la pandémie, dit-il.

L’analyste ne s’inquiète pas que l’accélération pandémique devance la future croissance que la société parce que la pénétration (11%) du commerce en ligne aux États-Unis est encore modeste tandis que de la numérisation des entreprises s’accélère.

Mark Mahaney prévoit des bénéfices d’exploitation record en 2021 (63,4 $US) et en 2021(79,4 G$US).

«Bien qu’Amazon ait toujours obtenu une plus-value en Bourse, avec un multiple moyen de 35 à 40 fois les profits depuis 2007, la croissance de tête et la qualité de la rentabilité (en termes de flux de trésorerie) justifient encore plus», fait valoir l’analyste.

En 2019, l’entreprise a dégagé des flux de trésorerie libres de 26 G$US par rapport à ses revenus de 281 G$US, met-il en relief.

Son enthousiasme repose sur sa confiance dans le savoir-faire presque sans égal des dirigeants. Cinq des sept plus hauts dirigeants cumulent 19 ans dans l’entreprise.

Mark Mahaney hausse donc son cours cible de 3300 à 3800$US soit un multiple de 23 fois le bénéfice d’exploitation de 79 G$US projeté en 2022.

Ce nouvel objectif offre un potentiel de gain d’encore 24% pour le titre qui a presque doublé depuis le début de 2020.

 

Apple (AAPL, 384,76$ US): la COVID-19 sert des surprises au troisième trimestre

Sur le même sujet

Détrompez-vous, la hausse ne profite pas qu'aux GAFA

BLOGUE. Surprise. Le mouvement haussier commence à gagner des secteurs plus cycliques.

Le bénéfice d'Alphabet recule, mais reste supérieur aux prévisions

30/07/2020 | AFP

Le bénéfice net du géant de la recherche et de la publicité en ligne a atteint 6,96 milliards de dollars.

À la une

Bourse: Wall Street au vert, attendant toujours un plan de relance

Mis à jour le 22/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine au vert, avant le dernier débat Trump-Biden.

Titres en action: Precision Drilling, Corus, Rogers, Coca-Cola...

Mis à jour le 22/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Abitibi: une importante mine d'or pourrait reprendre du service en 2021

L’une des plus importantes mines d’or en Abitibi−Témiscamingue, la mine Kiena, pourrait reprendre sa production en 2021.