À surveiller: Alimentation Couche-Tard, goeasy et Fiera Capital

Publié le 02/02/2022 à 09:54

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, goeasy et Fiera Capital

Publié le 02/02/2022 à 09:54

Par Jean Gagnon
Le logo de Couche-tard

Le programme de rachat d’actions de Couche-Tard passera de 4% à 5,8% du total des actions en circulation. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres Alimentation Couche-Tard, goeasy et Fiera Capital? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 53,44 $): des rachats d’actions qui plaisent aux investisseurs

La direction de Couche-Tard annonçait hier que la société augmentait ses rachats d’actions et le titre a bondi de plus de 3,5%. Son programme de rachat d’actions passera de 4% à 5,8% du total des actions en circulation.

Cela signifie que pour le programme actuel qui se terminera le 25 avril elle pourra racheter jusqu’à 46,8 millions d’actions comparativement à 32,1 millions dans le programme précédent, note Vishal Shreedhar, analyste à la Banque Nationale.

En date du 20 janvier, la firme avait racheté 26,5 millions d’actions pour un montant de 996 millions $US. Elle pourra donc en racheter encore 20,3 millions pour un montant d’environ 800 millions $US au cours actuel.

De plus, la direction entend renouveler son programme de rachat d’actions pour la période 2022-2023 à 10% des actions en circulation à ce moment-là, ce qui totaliserait environ 3,2 milliards $US au cours actuel.

Il estime que le solide bilan financier de Couche-Tard ainsi que les flux de trésorerie qu’elle génère lui permettent de réaliser ce programme tout en lui laissant l’espace nécessaire à réaliser d’autres acquisitions.

En effet, l’exécution du programme dans sa totalité au cours actuel fera passer le ratio dette nette/bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 1,1 fois à 1,7 fois, ce qui demeure à l’intérieur de l’objectif à long terme de 2,25 fois de la direction, estime l’analyste.

La direction n’en indique pas moins que sa stratégie de fusions et acquisitions demeure sa priorité et qu’elle réduira, ou mettra sur pause, les rachats d’actions, si d’importantes occasions de transactions se présentaient dans le futur.

L’analyste maintient sa cote à «surperformance», et il hausse son cours cible de 53 $ à 55 $.

 

goeasy (GSY, 156,82$): la faiblesse du cours de l’action incite l'entreprise à racheter de ses actions

Sur le même sujet

Bourse: Alimentation Couche-Tard prépare-t-elle un grand coup?

09/09/2022 | Denis Lalonde

BALADO. Couche-Tard a mis un frein à son rachat d'actions. Est-ce un signal qu'une acquisition d'envergure approche?

À surveiller: Couche-Tard, Financière IGM et BRP

08/09/2022 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Couche-Tard, IGM Financial et BRP? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.