À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Boralex et Lion Électrique

Publié le 16/11/2021 à 09:37

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Boralex et Lion Électrique

Publié le 16/11/2021 à 09:37

Par Denis Lalonde

Lion Électrique (LEV, 12,17 $US): aucun manufacturier n’est épargné par les problèmes de chaîne d’approvisionnement

Le fabricant d’autobus et de véhicules lourds électriques Lion Électrique a dévoilé des résultats du troisième trimestre sous les prévisions des analystes, mais cela n’inquiète pas trop l’analyste Mark Neville, de la Banque Scotia. Du moins pour le moment.

«Tous les manufacturiers de véhicules doivent faire face à des problèmes de chaîne d’approvisionnement. Toutefois, la baisse des revenus par rapport à ceux du deuxième trimestre sera vue négativement par les marchés», dit-il.

L’analyste précise que Lion a généré des revenus de 12 millions de dollars américains (M$US) grâce à la livraison de 40 véhicules, alors que les analystes anticipaient en moyenne des revenus de 26 M$US et la livraison de 100 véhicules.

Au deuxième trimestre, la société avait livré 61 véhicules et généré des revenus de 17 M$US

Le carnet de commandes de Lion a progressé considérablement, mais c’est surtout en raison d’une commande de 1000 autobus de la part de Student Transportation of Canada. En excluant celle-ci, le carnet de commandes a progressé de 109 véhicules, ou de 6%.

Le carnet de commandes total de Lion est de 2024 véhicules et est évalué à environ 500 millions de dollars. À la fin du deuxième trimestre, il était de 965 véhicules, ou de 280 millions de dollars.

«L’entreprise continue de progresser avec la construction de son usine de fabrication de véhicules de Joliet, en Illinois, dont l’enveloppe est finalisée à 90%, de même qu’avec son usine de batteries de Mirabel», ajoute Mark Neville.

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) ajusté a également été inférieur aux prévisions.

À la fin du trimestre, Lion possédait des liquidités de 318 M$US, en plus d’une marge de crédit de 100 M$US. «Cela devrait être suffisant pour financer les activités de l’entreprise tout au long de l’exercice 2022», soutient l’analyste.

Mark Neville conserve sa recommandation de «performance égale au secteur» et son cours cible sur un an de 16,50 $US.

Sur le même sujet

À surveiller: Boralex, Cascades et Canadian Tire

13/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Boralex, Cascades et Canadian Tire? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: Disney, MDA, Boralex, Bridgestone, Toyota

Mis à jour le 11/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

NFT, crypto-monnaies et autres licornes

Il y a 9 minutes | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. L'histoire se répète, une récession économique est à notre porte.

Snap chute en Bourse après un avertissement sur résultats

Il y a 32 minutes | AFP

Son titre est en baisse de près de 40% à midi.

À surveiller: Canada Goose, Héroux-Devtek et Apple

Que faire avec les titres de Canada Goose, Héroux-Devtek et Apple? Voici quelques recommandations d’analystes.