À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Boralex et Lion Électrique

Publié le 16/11/2021 à 09:37

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Boralex et Lion Électrique

Publié le 16/11/2021 à 09:37

Par Denis Lalonde

Boralex (BLX, 38,02 $): le temps est un allié si l’inflation est transitoire

Le producteur d’énergie renouvelable Boralex peut gérer les pressions inflationnistes, à condition que celles-ci soient transitoires, selon l’analyste Nelson NG, de RBC Marchés des capitaux.

«Il reste encore un peu de temps pour que les pressions à la hausse sur les coûts diminuent quelque peu avant de fixer les coûts d’importants projets dans l’État de New York», écrit-il.

L’analyste recommande aux investisseurs de rester sur les lignes de côté en attendant le renouvellement des demandes de propositions dans l’État de New York, car les États-Unis sont le principal marché en croissance pour Boralex.

Nelson NG rappelle que Boralex développe actuellement des projets totalisant 200 mégawatts dans l’État de New York, et que les coûts de ces projets n’ont pas été fixés.

«Des projets totalisant 20 mégawatts devaient être finalisés en 2022, mais la société a obtenu la permission de reporter la fin des travaux à 2023. Les autres projets doivent être complétés en 2024 alors les pressions inflationnistes (main-d’œuvre, matériaux et services de logistique) ont le temps de s’estomper d’ici le début des travaux prévu en 2023», affirme l’analyste.

Nelson NG ajoute que Boralex mise sur 800 mégawatts de projets d’énergie solaire dans l’État de New York dans le cadre de processus d’appel d’offres et que la direction de l’entreprise s’attend à savoir si elle a remporté des contrats ou non au cours des prochains mois.

Si elle est choisie, la société devrait finaliser les travaux en 2026 ou en 2027, ce qui devrait laisser amplement de temps aux pressions inflationnistes qui sévissent actuellement de s’estomper.

L’analyste souligne aussi que la direction de Boralex explore la vente d’une participation minoritaire dans une entreprise française.

Ce dernier augmente sa prévision de bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) pour 2021 à 536 millions de dollars (auparavant de 529 M$). En 2022 et en 2023, l’analyste s’attend à ce qu’il atteigne 555 M$ et 587 M$ respectivement.

«Nous anticipons aussi que l’entreprise aura déployé 300 M$ en capitaux dans des fusions et acquisitions d’ici la fin de 2022», écrit-il.

Nelson NG réitère sa recommandation de «performance égale au secteur» et son cours cible sur un an de 45 $.

 

Lion Électrique (LEV, 12,17 $US): aucun manufacturier n’est épargné par les problèmes de chaîne d’approvisionnement

Sur le même sujet

À surveiller: Boralex, Cascades et Canadian Tire

13/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Boralex, Cascades et Canadian Tire? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: Disney, MDA, Boralex, Bridgestone, Toyota

Mis à jour le 11/05/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Bourse: nouvelle séance noire à Wall Street, les indices dévissent

Mis à jour le 18/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto en baisse de 390 points.

Les supermarchés Target plombés par la hausse des coûts, l'action s'effondre

18/05/2022 | AFP

La hausse des coûts de transport et les changements d'habitude des consommateurs ont fortement pesé sur les marges.

À surveiller: Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold

18/05/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres d'Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold? Voici des recommandations d'analystes.