À surveiller: Air Canada, Cenovus Energy et Franco-Nevada

Publié le 11/03/2020 à 08:58

À surveiller: Air Canada, Cenovus Energy et Franco-Nevada

Publié le 11/03/2020 à 08:58

Par Jean Gagnon
Un avion d'Air Canada.

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Air Canada, Cenovus Energy et Franco-Nevada? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Air Canada (AC, 31,22 $): une excellente occasion d’achat se prépare, selon un analyste

Le titre du transporteur aérien a cédé environ 30% de sa valeur depuis deux semaines alors que les craintes de pandémie de la COVID-19 se répandaient rapidement. Mais compte tenu qu’elle est bien placée pour affronter la tempête, Cameron Doerksen, analyste à la Banque Nationale, croit qu’une excellente occasion d’achat se prépare.

Certes, alors que plusieurs importants transporteurs aériens annoncent la suspension de vols non-essentiels et que des événements importants à travers le monde sont annulés, l’analyste prévoit qu’Air Canada vivra des perturbations majeures lors du deuxième trimestre qui auront un impact se faisant sentir jusqu’à la fin de l’année.

En conséquence, l’analyste abaisse ses prévisions de bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) pour l’année 2020 de 3,6 milliards $ à 2,2 milliards $.

Toutefois, l'entreprise est bien positionnée pour affronter la tempête, estime l’analyste. À la fin du quatrième trimestre, son encaisse totalisait 5,9 milliards $ et elle disposait de lignes de crédit inutilisées de 7,4 milliards $.

Contrairement à l’épisode de 2008 où tous ses appareils étaient soit loués ou grevés d’un emprunt, aujourd’hui, 89 appareils, soit 35% de sa flotte principale ne le sont pas, ce qui lui permettra d’ajuster rapidement sa capacité sans encourir de coûts élevés, croit l’analyste.

En présumant une reprise du traffic aérien en 2021, le titre d’Air Canada s’avèrerait attrayant simplement en réalisant un BAIIA égal à celui de 2019, estime l’analyste. Au cours actuel, il se négocierait alors à un multiple de 3,1 fois la valeur de l’entreprise/BAIIA alors qu’en 2019 ce multiple était d’environ 4,5 fois.

De plus, la bonne situation financière d’Air Canada laisse croire qu’elle sortira de la crise en meilleur état que ses concurrentes, pense l’analyste. En conséquence, il maintient sa recommandation de «surperformance», mais il réduit néanmoins son cours cible de 57$ à 45$.

 

Cenovus Energy (CVE, 4,25 $): en attendant que la tempête passe

Sur le même sujet

CDPQ: à Transat d'examiner toutes ses options

La Caisse de dépôt et placement du Québec considère que Transat doit se prévoir un «plan B».

Transat a obtenu une prolongation de sa facilité de prêt

Le voyagiste a plus de flexibilité financière en attendant une décision sur sa vente à Air Canada.

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.