À surveiller: Air Canada, Aimia et Cogeco

Publié le 11/01/2019 à 09:37

À surveiller: Air Canada, Aimia et Cogeco

Publié le 11/01/2019 à 09:37

Par François Pouliot
Aimia (AIM, 3,88$): hausse de recommandation

Valeurs mobilières TD fait passer sa recommandation de «conserver» à «achat spéculatif» et augmente significativement sa cible.

Brian Morrison indique qu'à la suite de la vente du programme Aéroplan à Air Canada et ses partenaires, il voit l'équation risque/rendement comme potentiellement intéressante.

Il dit accoler la mention «spéculatif» car la direction n'a pas procuré de perspective claire pour la suite des choses.

L'analyste croit cependant être plus intéressant de monétiser les actifs qui restent que de tenter de leur donner de l'expansion. À son avis, il y a de la demande pour ceux-ci et une valeur plus importante que celle qui leur est accordée.

En particulier dans son actif le plus important, Club Premier, dans lequel elle détient un intérêt de 48,9%, et qu'AeroMexico a justement tenté d'obtenir en juillet 2018, lors d'une offre opportuniste.

M. Morrison calcule qu'à la suite de la transaction avec Air Canada, Aimia a désormais environ 2,75$ par action d'argent sonnant dans ses coffres (après dette).

La cible passe de 2,50$ à 5$.

Sur le même sujet

Aimia acquiert des parts d'une entreprise chinoise

Mis à jour le 13/05/2020 | La Presse Canadienne

L’entreprise s’efforce de se transformer en une société de portefeuille d’investissement.

Aimia déclare un bénéfice de 4,9 millions au quatrième trimestre

Comparativement à une perte de 126,2 millions $ au même trimestre un an plus tôt.

À la une

La Banque du Canada maintient son taux directeur à 0,25%

11:22 | AFP

« L’économie canadienne semble avoir évité le scénario le plus pessimiste ».

À surveiller: Lyft, Air Canada et Dollarama

Que faire avec les titres de Lyft, Air Canada et Dollarama? Voici quelques recommandations d'analystes.

Les ventes de voitures ont chuté de 44% en mai au pays

Il s’agit malgré tout d’une amélioration comparativement à l’effondrement de 74,6 % du marché en avril.