À surveiller: Aimia, WSP et CGI

Publié le 31/07/2018 à 08:45

À surveiller: Aimia, WSP et CGI

Publié le 31/07/2018 à 08:45

Par François Pouliot
CGI (GIB.A, 82,08$): la cybersécurité semble prometteuse

Marchés mondiaux CIBC renouvelle une recommandation "surperformance".

Stephanie Price indique que la société a récemment décroché un contrat de 530 M$ US de cybersécurité avec le gouvernement fédéral américain. Le contrat doit s'étaler sur six ans.

L'analyste dit croire que la cybersécurité représente actuellement entre 5 et 10% des revenus de l'entreprise, mais qu'il s'agit de l'une de ses avenues de croissance les plus rapides. Elle précise que les marges y sont notamment plus importantes que dans les activités traditionnelles d'information technologique.

Madame Price note que l'entreprise offre aussi la cybersécurité dans ses mandats de consultation. Elle voit là aussi de la croissance à venir. Non seulement en raison de menaces croissantes, mais également en raison de la transformation numérique des entreprises qui deviennent de plus en plus connectées.

La cible est maintenue à 90$.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Aimia acquiert des parts d'une entreprise chinoise

Mis à jour le 13/05/2020 | La Presse Canadienne

L’entreprise s’efforce de se transformer en une société de portefeuille d’investissement.

Aimia déclare un bénéfice de 4,9 millions au quatrième trimestre

Comparativement à une perte de 126,2 millions $ au même trimestre un an plus tôt.

À la une

Pourquoi les É-U veulent-ils taxer l'aluminium canadien?

Les États−Unis menacent encore une fois de déclencher une nouvelle guerre tarifaire avec le Canada.

La stratégie de relance du Cirque du Soleil irrite ses créanciers

Des créanciers ont l’intention de s’opposer à la convention d’achat intervenue entre l’entreprise et ses actionnaires.

Encore 6 trimestres avant le retour à la normale!

CHRONIQUE. C'est que les chiffres sur la reprise sont «trompeurs», selon une étude de Deloitte.