À surveiller: Aimia, WSP et CGI

Publié le 31/07/2018 à 08:45

À surveiller: Aimia, WSP et CGI

Publié le 31/07/2018 à 08:45

Par François Pouliot

Que faire avec les titres d'Aimia, WSP et CGI? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Aimia (AIM, 3,50$): baisse de recommandation

Financière Banque Nationale abaisse sa recommandation à "performance de secteur".

La société doit rapporter ses résultats financiers vendredi, mais la discussion porte actuellement sur l'offre d'achat d'Air Canada et du consortium bancaire.

Adam Shine estime que l'offre actuelle n'est pas suffisante pour soutenir le titre à son niveau actuel. Il note que, vendredi, le chef de la direction d'Air Canada a soutenu que l'offre de 250 M$ était à ses yeux non pas à escompte, mais à une bonne prime étant donné que le consortium accepte de prendre charge des 2 G$ d'engagements de l'entreprise non financés.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

L'analyste n'écarte pas la possibilité que le consortium bonifie son offre, mais estime qu'il est difficile d'évaluer combien d'argent supplémentaire Aimia pourrait réussir à extraire.

Après avoir pesé différents scénarios, monsieur Shine juge plus prudent de revenir sur sa réaction initiale, qui l'avait avait amené à augmenter sa cible à 4,50$.

Celle-ci est ramenée à 3,50$.

Sur le même sujet

Aimia acquiert des parts d'une entreprise chinoise

Mis à jour le 13/05/2020 | La Presse Canadienne

L’entreprise s’efforce de se transformer en une société de portefeuille d’investissement.

Aimia déclare un bénéfice de 4,9 millions au quatrième trimestre

Comparativement à une perte de 126,2 millions $ au même trimestre un an plus tôt.

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?