À surveiller: 5N Plus, Boralex et Lion Électrique

Publié le 24/02/2022 à 09:16

À surveiller: 5N Plus, Boralex et Lion Électrique

Publié le 24/02/2022 à 09:16

Par Charles Poulin
Une ambulance de Lion Électrique

Les problèmes de chaînes d’approvisionnement et le carnet de commandes en demi-teinte de Lion Électrique poussent La Banque Laurentienne à réviser à la baisse son cours cible sur un an sur le titre de l'entreprise. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres 5N Plus, Boralex et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

5N Plus (VPN, 2,23 $): une acquisition qui termine bien l’année

Les résultats du quatrième trimestre de 5N Plus se sont révélées être au-delà des attentes du marché notamment grâce à l’acquisition, en novembre, de l’entreprise AZUR SPACE.

L’entreprise montréalaise, spécialisée dans la production de semiconducteurs et de matériaux de haute performance, a présenté des revenus de 64,6 M$US au quatrième trimestre, soit mieux que la prévision de 56,4 M$US de Desjardins et du consensus du marché, chiffré à 56,5 M$US. La contribution d’AZUR, un manufacturier allemand de cellules solaires multi‐jonctions basées sur des composés semiconducteurs, est de 17 M$US du total, explique l’analyste Frédéric Tremblay, ce qui excédait également les 5 M$US que prévoyait Desjardins.

L’analyste de Desjardins avoue que les prévisions concernant AZUR étaient conservatrices. Une partie de la vigueur des résultats de la société au quatrième trimestre est reliée à l’échéancier de certains projets qui venaient à terme à ce moment. Sans la présence d’AZUR, Frédéric Tremblay estime à environ 3% la croissance organique de 5N Plus.

Les bénéfices avant intérêts, impôt et amortissements (BAIIA) de 10,1 M$US ont largement dépassé les 6,9 M$US avancés par Desjardins et le consensus de 7,2 M$US. La marge du BAIIA s’est accrue de 1,4% pour s’établir à 15,6%, en avance sur la prévision de Desjardins (12,2%), encore une fois grâce à l’arrivée d’AZUR chez 5N Plus ainsi qu’avec la maîtrise des coûts d'entreprise, qui ont contrebalancé la majoration des coûts de transport internationaux.

L’analyste rappelle que Desjardins avait prévu que l’acquisition d’AZUR aurait des effets positifs sur la compétitivité de 5N Plus sur les marchés où elle était déjà présente (énergie renouvelable, sécurité et espace), en plus d’offrir des occasions à moyen terme dans de nouveaux marchés (électronique haute performance, mobilité électrique, recharge sans fil, communications avancées).

Desjardins maintient sa recommandation d’achat et son cours cible à 4 $.

 

Boralex (BLX, 32,28 $): un plan bien appliqué

Sur le même sujet

À surveiller: Boralex, 5N Plus et Goldman Sachs

20/10/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, 5N Plus et Goldman Sachs? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: Stella-Jones, 5N Plus et George Weston

04/08/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stella-Jones, 5N Plus et George Weston? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Pourquoi j'ai perdu l'envie de voyager ou le cirque des compagnies aériennes

Il y a 28 minutes | Dany Provost

BLOGUE INVITÉ. Le cirque des compagnies aériennes: tout pour vous décourager de voyager.

Renversement de Roe v. Wade: verra-t-on du «tourisme de l'avortement» au Canada?

Le Canada devrait se préparer à une augmentation potentielle du tourisme médical.

Le rêve américain semble bel et bien mort

BLOGUE INVITÉ. Ce rêve fut la raison d’arrivée pour des millions d’immigrants en quête d’un avenir meilleur.