À surveiller: Goodfood, GDI et Toromont

Publié le 07/01/2021 à 08:39

À surveiller: Goodfood, GDI et Toromont

Publié le 07/01/2021 à 08:39

Par Dominique Beauchamp

GDI Services aux immeubles (GDI, 45,90$): un tremplin aux États-Unis pour les services techniques

L’achat stratégique d’un fournisseur réputé de services techniques pour les immeubles commerciaux par GDI plaît aux investisseurs et à Zachary Evershed, de la Financière Banque Nationale.

L’action du spécialiste de l’entretien d’immeubles a réagi favorablement à l’acquisition de BPAC Group de l'État de New York. Le gain de 5,5% du 6 janvier rapproche le cours de son sommet du 22 novembre de 46,25$.

Pour sa part l’analyste estime que l’achat de 40 à 55 millions s’est réalisé à un prix conforme aux transactions antérieures de GDI, soit un multiple de 0,3 à 0,5 fois les revenus de 110 M$US.

Surtout, BPAC servira de tremplin pour l’achat d’autres fournisseurs de services de design, d’installation d’entretien et de réparation de systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation, et ainsi reproduire la stratégie canadienne.

D’ailleurs, deux hauts dirigeants de BPAC assumeront des rôles de leadership à la filiale Ainsworth de GDI, qui réalise l’achat.

Zachary Evershed s’attend à peu de synergies, mais l’ajout des services d’automatisation de la filiale ESC Automation de GDI à l’offre de BPAC pourrait générer des ventes additionnelles.

«Les marges de BPAC sont inférieures à celles d’Ainsworth, mais elles devraient s’améliorer au fil de son intégration», ajoute-t-il.

Après cet achat, la dette de GDI équivaut à 1,8 fois son bénéfice d’exploitation, un niveau qu’il lui permet d’envisager d’autres acquisitions qui ajouteraient 25 à 35 M$ au bénéfice d’exploitation annuel.

«GDI devrait rester active sur le plan des acquisitions en 2021 afin de profiter des occasions que procurera le retour progressif des employés au bureau, notamment en ce qui a trait à la purification de l’air des immeubles», dit-il.

Zachary Evershed augmente ses prévisions pour le bénéfice d’exploitation de 102,5 M$ à 109,2 M$ et de 1,50$ à 1,57$ par action pour le bénéfice net en 2021. Ces estimations passent de 114,6 M$ à 122,1M$ et de 1,88$ à 1,97$ par action, en 2011.

Un multiple d’évaluation plus élevé (de 9,5 à 10,5 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2022) hausse son cours cible de 46 à 52$.

Toromont (TIH, 85,37$): l’équipementier risque de prendre une pause après une année faste

Sur le même sujet

Bourse: Wall Street salue la levée de mesures sanitaires

Mis à jour à 16:47 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Elle ignore de nouveaux signes d’une accélération du rythme de l’inflation aux États-Unis.

À surveiller: WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham

Que faire avec les titres de WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.

OPINION Titres en action: Brookfield, Canada Goose, Canadian Tire...
Mis à jour à 16:29 | AFP et La Presse Canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
07:26 | LesAffaires.com et AFP
Bourse: Wall Street perd 2% après les chiffres sur l'inflation
Mis à jour le 12/05/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Le projet de loi 96 bien accueilli par l'opposition et Ottawa

La nouvelle pièce législative vise à encadrer l’usage du français chez les entreprises de 25 à 49 employés notamment.

Le gouvernement Legault parraine une réforme de la loi 101

Mis à jour à 16:24 | La Presse Canadienne

La nouvelle loi 101 sera appliquée aux entreprises de 25 à 49 employés.

Loi 101: aidons les PME à mieux intégrer les immigrants

10/04/2021 | François Normand

ANALYSE. «Le renforcement de la loi 101 ne doit pas alourdir le processus administratif des PME de 25 à 49 employés.»