À surveiller : MTY, Amazon et Cogeco Communications

Publié le 07/04/2020 à 09:51

À surveiller : MTY, Amazon et Cogeco Communications

Publié le 07/04/2020 à 09:51

Par Denis Lalonde
 

Amazon (AMZN, 1997,59$US) : un titre à ajouter à votre panier d'épicerie

L’analyste Mark S.F. Mahaney, de RBC Marchés des capitaux, réitère sa recommandation de «surperformance» et son cours cible sur un an de 2400$US pour le détaillant en ligne Amazon, estimant que la pandémie de COVID-19 provoque un «point d’inflexion» pour les commandes en ligne d’articles de bureau et de produits d’épicerie dont l’entreprise américaine est l’une des principales bénéficiaires. 

«La semaine dernière, nous avons mené notre cinquième sondage annuel auprès de 1500 utilisateurs à propos des tendances du côté de l’épicerie en ligne», explique l’analyste. Selon ce dernier, les résultats sont clairs. Le sondage montre une adoption croissante des services d’épicerie en ligne.

Dans la mesure où Amazon sera capable d’améliorer l’expérience client, qui est un énorme défi dans ce secteur, M. Mahaney croit que les produits d’épicerie pourraient constituer 10% des revenus d’Amazon d’ici 2023. 

«Même si les données macroéconomiques à court terme tendent à se détériorer, Amazon est en train de se trouver un nouveau secteur de croissance à long terme», dit-il.

Selon le sondage :

  • 55% des répondants ont affirmé réalisé des achats d’épicerie en ligne, comparativement à 36% en 2018;
  • 42% ont affirmé réalisé des achats d’épicerie en ligne au moins une fois par semaine, comparativement à 22% en 2018;
  • 54% des utilisateurs de l’épicerie en ligne soutiennent que la crise de la COVID-19 augmente les probabilités pour eux de se tourner vers ce service de façon permanente;
  • Amazon était la principale destination en ligne pour les achats de produits d’épicerie (60%), alors que Walmart arrive au second rang (47%).

Mark S.F. Mahaney précise que son cours cible sur un an de 2400$US repose sur un multiple de 20 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajusté de 58 milliards de dollars américains prévu durant l’exercice 2021. À ce jour, le titre se négocie à 20 fois le BAIIA ajusté prévu en 2020 et à 16 fois celui prévu en 2021, note l’analyste.

 

 

Cogeco Communications, (CCA, 96,40$) : une attention particulière à la révision des prévisions


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

À surveiller : Uni-Sélect, Amazon et GFL

25/06/2020 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres d’Uni-Sélect, Amazon et GFL? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les recettes publicitaires de Google devraient baisser aux É.-U.

22/06/2020 | AFP

Le duopole Google-Facebook va se transformer en « triopole » avec la montée d’Amazon.

À la une

Pourquoi les É-U veulent-ils taxer l'aluminium canadien?

Les États−Unis menacent encore une fois de déclencher une nouvelle guerre tarifaire avec le Canada.

La stratégie de relance du Cirque du Soleil irrite ses créanciers

Des créanciers ont l’intention de s’opposer à la convention d’achat intervenue entre l’entreprise et ses actionnaires.

Encore 6 trimestres avant le retour à la normale!

CHRONIQUE. C'est que les chiffres sur la reprise sont «trompeurs», selon une étude de Deloitte.