À surveiller : MTY, Amazon et Cogeco Communications

Publié le 07/04/2020 à 09:51

À surveiller : MTY, Amazon et Cogeco Communications

Publié le 07/04/2020 à 09:51

Par Denis Lalonde
Le logo d'Amazon avec un panier d'épicerie.

(Photo: Getty images)

Que faire avec les titres de MTY, Amazon et Cogeco Communications? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

MTY (MTY, 17,01$) : les impacts de la pandémie sont trop importants pour être ignorés

Fournissant une mise à jour de ses activités lundi, le restaurateur MTY a annoncé la fermeture temporaire de 2100 restaurants, sur un total de 7400, et une réduction des activités dans le reste de son réseau, de même que la mise à pied de la moitié de son personnel et une suspension de son dividende.

MTY devait dévoiler ses résultats financiers du premier trimestre le 14 avril, mais a repoussé cette date au 15 mai.

L’analyste Vishal Shreedhar, de la Banque Nationale, rappelle que MTY avait déjà, le 16 mars, lancé un programme visant à supporter ses franchisés en cette période de pandémie, en leur donnant un congé de redevances pour une période de quatre semaines.

L’analyste estime que toutes ces décisions montrent que la direction de MTY fait preuve de prudence en voulant préserver ses liquidités. Toutefois, il ajoute qu’une fermeture prolongée des restaurants viendrait ajouter de la pression sur les résultats financiers du franchiseur qui exploite 80 bannières au Canada, aux États-Unis et dans le monde.

M. Shreedhar note que le titre de MTY a déjà reculé de 69% depuis le début de l’année, en raison de la baisse d’achalandage dans les restaurants attribuable à la pandémie de COVID-19. Même si la valeur du titre est basse d’un point de vue historique, l’incertitude entourant les activités du franchiseur en Amérique du Nord est trop importante pour être ignorée.

L’analyste revoit ses prévisions de bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) à la baisse pour les exercices 2020 et 2021. En 2020, sa prévision recule à 122M$, par rapport à 139M$, alors qu’en 2021, elle passe à 162M$, elle qui était de 173M$.

L’analyste maintient donc sa recommandation de «performance égale au secteur», mais abaisse son cours cible sur un an à 30$, lui qui était de 44$ auparavant.

Il dit revoir ses prévisions en attendant d’avoir un meilleur aperçu de l’évolution des finances de l’entreprise et en prévoyant une période de retour à la normale plus longue que prévu.

 

 

Amazon (AMZN, 1997,59$US) : un titre à ajouter à votre panier d'épicerie

Sur le même sujet

Amazon critiquée à son assemblée annuelle

28/05/2020 | AFP

Amazon a fait face à des critiques de plus en plus difficiles à étouffer lors de son assemblée générale.

Bourse: l'indice FANG+ se rapproche déjà de son sommet historique

22/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. L'indice FANG+ de la Bourse de New York est en hausse de 24% depuis le début de l'année. Qui dit mieux?

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?