À surveiller : Coveo Solutions, BlackBerry et BCE

Publié le 01/02/2022 à 09:58

À surveiller : Coveo Solutions, BlackBerry et BCE

Publié le 01/02/2022 à 09:58

Par Denis Lalonde
Une cabine téléphonique de Bell

BCE dévoilera ses résultats financiers du quatrième trimestre de 2021 le 3 février avant l’ouverture des marchés. (Photo: LesAffaires.com)

Que faire avec les titres de Coveo Solutions, BlackBerry et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Coveo Solutions (CVO, 10,38$) : un analyste de la Financière Banque Nationale amorce la couverture du titre

L’analyste Richard Tse, de la Financière Banque Nationale, amorce la couverture du titre de la société québécoise d’intelligence artificielle (IA) Coveo Solutions avec une recommandation de «surperformance» et un cours cible sur un an de 18$.

L’entreprise offre une plateforme d’IA auto-optimisée qui apprend «de chaque clic et de chaque requête, à tout point de contact, en temps réel».

«Quand vient le temps de parler d’IA, nous croyons que plusieurs références reflètent des techniques l’analyse qui existaient depuis que nous avons commencé à couvrir le secteur il y a 20 ans. La grande différence était qu’il fallait qu’une personne utilise les outils à sa disposition pour juger de la pertinence des résultats obtenus», explique Richard Tse.

L’analyste ajoute que la «vraie» intelligence artificielle sera capable de porter des jugements sans l’aide d’analystes. «Il existe déjà de nombreux exemples de cette technologie dans la vie de tous les jours avec Netflix, qui recommande une série similaire à celle que vous venez de terminer ou avec Amazon, qui suggère d’acheter un moulin qui irait bien avec la machine à café que vous venez d’acheter», explique-t-il.

Richard Tse soutient que de telles capacités étaient pour le moment réservées aux grandes entreprises, et c’est là où Coveo Solutions se démarque, selon lui, en offrant cette technologie aux entreprises de toutes tailles.

L’analyste rappelle que Coveo a finalisé son premier appel public à l’épargne le 18 novembre en émettant 14,34 millions d’actions à un prix unitaire de 15$, ce qui lui a permis de récolter un montant brut de 215,1 millions de dollars (M$). Après son entrée en Bourse le 1er décembre, la société a exercé son option de surallocation de 2,1 millions d’actions, ce qui lui a donné un montant brut supplémentaire de 32,4M$

Nous aimons le titre pour quatre raisons : 1- les entreprises ont un gros appétit pour les solutions d’apprentissage automatique; 2- la plateforme a fait ses preuves à grande échelle; 3- l’écosystème est robuste et 4- la taille totale du marché est vaste et il reste beaucoup de place pour qu’il continue de prendre de l’expansion.

Richard Tse explique que son cours cible sur un an de 18$ est fondé sur un ratio valeur d’entreprise/ventes de 16,4 pour l’exercice 2022.

 

BlackBerry (BB, 8,23$US, 10,46$CA) : une vente de brevets qui confirme la thèse de RBC Marchés des capitaux

Sur le même sujet

Banques centrales: coup de chaud sur les taux directeurs

17/06/2022 | AFP

Plusieurs banques centrales ont annoncé une hausse de leurs taux directeurs, au risque de pousser vers la récession.

La BCE abat ses atouts pour combattre l'envolée des taux souverains

Mis à jour le 15/06/2022 | AFP

La Banque centrale européenne a promis mercredi de faire preuve de «flexibilité» dans sa politique monétaire.

À la une

Le Québec en tête de liste de Corporate Knights

Mis à jour à 07:47 | Emmanuel Martinez

Le Québec domine le palmarès des 50 meilleures entreprises socialement responsables du Canada de Corporate Knights.

Couche-Tard encaisse une perte de valeur de 56,2 M$US liée à ses actifs en Russie

Cette perte de valeur est liée à la suspension des 38 magasins de l'entreprise en Russie.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour il y a 28 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses mondiales sont affectées de nouveau par les craintes de récession.