À surveiller : BRP, TVA et General Motors

Publié le 01/02/2023 à 09:15

À surveiller : BRP, TVA et General Motors

Publié le 01/02/2023 à 09:15

Par Dominique Beauchamp

General Motors (GM, 39,32$ US): tour de chapeau pour le constructeur automobile

Dans l’ombre de Tesla (TSLA, 171,90 $ US), General Motors a dévoilé un quatrième trimestre que Daniel Ives de Wedbush Securities juge «exceptionnel».

Non seulement le constructeur a-t-il surpassé les prévisions de revenus et de bénéfices, mais les perspectives fournies pour 2023 sont aussi meilleures que prévu.

À ses yeux, cette performance indique que la demande pour les véhicules reste solide malgré les craintes, que les problèmes d’approvisionnement se dissipent et que la transition de GM vers les véhicules électriques avance bien, dit-il.

Contrairement à Tesla et à Ford (F, 13,42 $ US), General Motors ne prévoit pas baisser les prix de vente de ses véhicules électriques, une décision qui envoie «un signal fort à Wall Street et à l’industrie que GM est de plus en plus confiante», écrit-il.

Les revenus de 43,1 milliards de dollars américains ont surpassé le consensus de 39,9 G$US tandis que le bénéfice de 2,12 $ US par action (en hausse de 6,5%) surpasse les prévisions par 25%.

Tant les ventes américaines (de 3,7 G$US) qu’à l’international (300 millions de dollars américains) ont été meilleures que prévu.

Pour 2023, General Motors prévoit un bénéfice d’exploitation ajusté de 10,5 G$US par rapport aux consensus de 10,28 G$ US. Le bénéfice par action de 6 à 7 $US prévu est aussi mieux que les estimations moyennes de 5,57 $US.

Les activités de fabrication automobile devraient dégager des flux de trésorerie libres de 5 à 7 G$ US, en 2023.

Le plan d’optimisation des activités automobiles vise des économies de 2 G$ US en 2023 si bien que le constructeur estime pouvoir maintenir ses marges avant impôts entre 8 à 10 %, d’ici 2025.

Pour 2023, le groupe s'attend à une hausse de 5 à 10% du nombre total de véhicules vendus.

D’ici au premier semestre de 2024, GM prévoit aussi produire 400 000 véhicules électriques.  Cela se compare aux 1,8 million de véhicules que Tesla prévoit livrer en 2023 seulement.

Puisque la demande tient bon et que les perturbations de la chaîne d’approvisionnement s’estompent, GM peut consacrer plus d’efforts aux énormes opportunités devant elle et s’attaquer à sa transformation, estime Daniel Ives. On assiste à la «renaissance de la croissance électrique dans l’indicatif régional 313 de Barra & Co. (en référence à la PDG de GM) et les nouvelles de ce matin sont une étape clé dans la bonne direction», évoque l’analyste dans une autre des hyperboles qu’on lui connaît.

Malgré cet élan d’enthousiasme, l’analyste de Wedbush maintient son cours-cible de 46 $ US qui repose sur un multiple de 12 fois le bénéfice, une évaluation conforme à son groupe-repère. Il réitère sa recommandation d’achat.

Sur le même sujet

BRP: les analystes ont déjà les yeux tournés vers l'exercice 2026

Édition du 10 Avril 2024 | Denis Lalonde

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties.

Bourse: Luc Girard analyse la situation chez Dollarama et BRP

12/04/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les titres de Dollarama et BRP on bien fait récemment, mais la situation peut-elle durer?

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

24/04/2024 | Emmanuel Martinez

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.