À surveiller: Best Buy, Square et Kinaxis

Publié le 27/11/2020 à 08:19

À surveiller: Best Buy, Square et Kinaxis

Publié le 27/11/2020 à 08:19

Par Catherine Charron et Stéphane Rolland

(Photo: Getty Images)

Que faire avec les titres de Best Buy, Square et Kinaxis? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Best Buy (BBY, 122,04$US): une forte croissance

Après la diffusion des résultats encourageants de Best Buy, Scot Ciccarelli, de RBC Marchés des capitaux, s’attend toujours à une croissance «substantielle» des ventes comparables du détaillant sur deux ans, et ce bien qu’il craint une détérioration des perspectives du marché des produits électroniques.

Le bénéfice avant intérêt et impôt du détaillant a monté de 80% au troisième trimestre de l’exercice 2021 (terminé le 31 octobre dernier), dopé par une hausse des ventes. Ces bons résultats obligent toutefois les analystes à revoir à la baisse l’écart entre les prévisions des bénéfices par action des exercices 2021 et 2022.

Comme au deuxième trimestre, Best Buy affiche des ventes comparables en hausse de 23%, souligne Scot Ciccarelli. La direction estime que la hausse de la demande provient entre autres d’un magasinage des fêtes hâtif et de deux jours d’importants rabais pour concurrencer le Prime Day d’Amazon en octobre.

L’analyste ne croit pas que des hausses de plus de 20% des ventes comparables puissent être maintenues à long terme. Ils prévoient toutefois que la vague de dépenses liées à la maisonnée persistera encore plusieurs trimestres.

Best Buy a observé une augmentation de 174% de ses ventes en ligne par rapport à la même période l’an dernier. Même si cette croissance est moindre qu’au deuxième trimestre (242%), n’en demeure pas moins que les ventes en ligne représentent 35% des revenus enregistrés aux États-Unis avec un taux de pénétration du marché de 15%. Ces résultats, observés alors que les magasins physiques étaient ouverts, confirment que la pandémie a bel et bien changé les habitudes de consommation, comme l’avait prédit l’analyste.

Pour parvenir à répondre à cette demande, l’entreprise de Richfield au Minnesota teste les services d’un tiers parti qui s’occupera de préparer et d’envoyer les commandes passées par son site internet, et poursuit la refonte de l’utilisation de l’espace de ses magasins.

RBC Marchés des capitaux augmente aussi leurs prévisions du bénéfice par action pour les années fiscales de 2021, 2022 et 2023, qui passent respectivement de 7,40$US à 7,85$US, de 7,20$US à 7,50$US, et de 7,80$US à 8,40$US.

Scot Ciccarelli maintient sa recommandation «surperformance ». Il revoit légèrement à la hausse son cours cible, qui passe de 124$US à 125$US, ce qui représente un multiple de 16,5 fois le bénéfice par action des douze prochains mois. Le multiple utilisé par l’analyste, qui était de 17 fois précédemment, a été revu à la baisse, car la forte croissance enregistrée dans les récents résultats impliquera un ralentissement du rythme de croissance au cours de l’exercice 2022.

Square (SQ, 211,58 $US) : une nouvelle expertise

À la une

Bourse: les indices de Wall Street terminent en ordre dispersé

Mis à jour à 17:03 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le resserrement des mesures sanitaires dans le monde pèse sur les marchés.

Titres en action: Alphabet, Intel, Nuvei

Mis à jour à 09:38 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Forcez l'adoption d'une politique de télétravail, exige un groupe

Selon Télétravail Québec, il faut obliger l'adoption d'une politique pour en clarifier les règles.