Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Volkswagen bondit, un actionnaire songe à vendre des actions

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Volkswagen bondit, un actionnaire songe à vendre des actions

L'objectif de l'opération selon Handelsblatt: dégager suffisamment de liquidités pour racheter un «paquet d'action significatif» du constructeur de voitures de luxe Porsche, fabriquant de la légendaire 911. (Photo: 123RF)

Berlin — Le titre du groupe automobile allemand Volkswagen bondissait mardi à la Bourse de Francfort après des informations de presse évoquant la volonté de son actionnaire principal de vendre une partie de ses parts dans le cadre d’une introduction en bourse du constructeur Porsche.

À 10h50, heure du Québec, le titre gagnait 7,72% à 183,44 euros, dans un indice Dax en hausse de 2,68% à 15 793,53 points.

Le journal économique allemand Handelsblatt, citant des sources internes, a révélé mardi que les familles Piëch et Porsche, qui détiennent 31,4% du capital de Volkswagen via leur société holding Porsche SE, se préparaient à vendre une partie de leurs actions dans l’entreprise.

Le titre de Porsche SE grimpait lui aussi, de 8,36% à 81,44 euros.

L’objectif de l’opération selon Handelsblatt: dégager suffisamment de liquidités pour racheter un «paquet d’action significatif» du constructeur de voitures de luxe Porsche, fabriquant de la légendaire 911.

Volkswagen envisagerait en effet une introduction en bourse de cette filiale lucrative, pour répondre à son besoin colossal de liquidités afin de mener à bien sa transition vers l’automobile électrique.

Cette opération a régulièrement été évoquée par analystes et des médias ces derniers mois, mais jamais confirmés par le groupe.

La marque de Luxe, nommé officiellement «Porsche AG», est actuellement détenue à 100% par le groupe Volkswagen. Celui-ci est à son tour contrôlé par Porsche SE, qui détient une majorité absolue de droits de vote (53,3%).

Contacté par l’AFP, un porte-parole de Porsche SE a qualifié ces informations de «pures spéculations», se refusant à tout commentaire.

La holding compte rester actionnaire principal de Vokswagen, tout en récupérant jusqu’à 15 milliards d’euros selon le journal.

Le géant aux douze marques est lancé depuis plusieurs mois dans une course acharnée pour électrifier son offre, et se mettre au niveau de l’Américain Tesla et de ses concurrents chinois, plus avancés dans ce domaine.

Le groupe a en effet prévu d’investir des dizaines de milliards d’euros dans son électrification et compte vendre 50% de véhicules électriques d’ici 2030. 

La marque phare VW doit par ailleurs cesser de produire des voitures à combustion entre 2033 et 2035 en Europe.