Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Shell prévoit de lourdes dépréciations au 2T

AFP|05 juillet 2024

Shell prévoit de lourdes dépréciations au 2T

La publication des résultats du deuxième trimestre est prévue pour au 1er août. (Photo: 123RF)

Le géant pétrolier britannique Shell a annoncé vendredi qu’il prévoyait des dépréciations qui pourraient atteindre 2 milliards de dollars américains (G$US) au deuxième trimestre, liées notamment à un immense projet de biocarburants aux Pays-Bas dont il a récemment suspendu la construction.

Des dépréciations «après impôts de 1,5 à 2 milliards de dollars américains sont attendues», liées notamment à ses installations à Singapour (0,6 à 0,8G$US) mais aussi à une usine en construction à Rotterdam, aux Pays-Bas (0,6 à 1G$US) a détaillé Shell dans un communiqué.

La publication de ses résultats du deuxième trimestre est prévue pour au 1er août.

Shell a aussi prévenu vendredi que ses résultats dans le secteur du gaz devraient ressortir «conformes à ceux du deuxième trimestre 2023, mais inférieurs à ceux du premier trimestre 2024 en raison de la saisonnalité».

Shell avait annoncé mardi suspendre la construction d’une immense usine de biocarburants aux Pays-Bas, qui doit produire du «carburant durable d’aviation» (CDA) et du «diesel renouvelable» à partir de déchets.

Ce site situé est censé produire à terme 820 000 tonnes de biocarburants par an, et se trouve présenté comme l’un des plus importants projets de ce type en Europe.

Shell, qui n’a pas précisé combien de temps durerait cette pause, a rétropédalé ces derniers mois, comme son compatriote BP, sur certains objectifs climatiques, au grand dam des militants écologistes, mettant davantage l’accent sur le pétrole et le gaz pour doper ses bénéfices.

Shell avait publié un bénéfice en nette baisse sur un an au premier trimestre, à cause d’une diminution des recettes d’exploration et production, après avoir déjà vu son bénéfice fondre en 2023, pénalisé par la baisse des prix des hydrocarbures qui avaient atteint des sommets l’année précédente.