Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

RTX: envol des résultats au T1 avec l’aéronautique et la défense

AFP|Mis à jour le 18 juin 2024

Dans un contexte de tensions géopolitiques accrues à travers le monde, le géant a vu son chiffre d'affaires progresser.

New York — L’entreprise américaine d’aéronautique et de défense RTX (ex-Raytheon, RTX, 101,58$US), maison mère de Pratt&Whitney, a publié des résultats en nette hausse au premier trimestre 2024, dopés par une demande historiquement forte, pour l’aviation civile comme pour la défense. 

Dans un contexte de tensions géopolitiques accrues à travers le monde, le géant de l’aéronautique a vu son chiffre d’affaires progresser fortement sur cette période (+12% sur un an), à 19,3G$US, nettement plus qu’attendu par le marché. 

À la fin du premier trimestre, son carnet de commandes s’élevait à 202G$US au total, répartis en 125G$US pour l’aviation civile et 77G$US pour la défense. 

«Nous opérons dans l’une des périodes de notre histoire où la demande est la plus forte, avec un carnet de commandes record de 202G$US et un portefeuille de produits et de services correspondant totalement aux principales priorités de nos clients», a souligné mardi dans un communiqué Christopher Calio, l’actuel directeur opérationnel de RTX, qui deviendra son PDG à compter de l’assemblée générale des actionnaires, début mai. 

Le groupe a notamment signé des contrats pour 1,2G$US de systèmes Patriot antimissiles pour l’Allemagne et 818M$US pour des missiles GEM-T pour l’OTAN. 

Pour les trois premiers mois de l’année, le bénéfice net a atteint 1,7G$US (+20% sur an). Il a notamment été soutenu par la finalisation de la vente de sa division de cybersécurité, qui a rapporté 241M$US à l’entreprise sur cette période. 

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, le bénéfice ressort à 1,34$US (+10%), plus qu’anticipé par les analystes de Wall Street. 

Dans le détail, les résultats de RTX sont dopés par sa filiale Collins Aerospace (+9% à 6,7G$US), en pointe dans le domaine de la transmission et du traitement des données dans l’aéronautique. 

La division Pratt&Whitney, qui produit des moteurs d’avion, a vu ses revenus bondir de 23% à 6,5G$US, soutenus en particulier par la forte demande dans l’aviation civile. 

La troisième filiale du groupe, Raytheon, spécialiste des systèmes de défense et d’électronique dans l’aérospatial, est également bien orientée (+6% à 6,7G$US), grâce à la demande pour les systèmes de défense terrestres et aériens Patriot. 

Le groupe d’Arlington, en Virginie, continue de tabler sur des ventes comprises entre 78 et 79G$US en 2024, pour un bénéfice par action compris entre 5,25 et 5,40$US.

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.