Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les revenus de Cargojet ont surpassé les attentes au 2e trimestre

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Les revenus de Cargojet ont surpassé les attentes au 2e trimestre

La société de Mississauga Cargojet fournit des services de transport de marchandises et loue des avions. (Photo: La Presse Canadienne)

Les revenus obtenus par Cargojet au deuxième trimestre ont surpassé les attentes malgré un recul de la demande pour le commerce électronique, alors que la société a profité des retards désastreux des lignes aériennes de passagers, qui transportent aussi des marchandises, pour obtenir plus de travail.

La société de Mississauga, qui fournit des services de transport de marchandises et loue des avions, a vu ses revenus croître de 43% à 246,6 millions de dollars (M$) au cours du trimestre clos le 30 juin, ce qui se comparait à un chiffre d’affaires de 172,1M$ pour la même période un an plus tôt.

Le bénéfice net de Cargojet a atteint 160,9M$, au plus récent trimestre, comparativement à une perte de 11,1M$ l’an dernier.

Les revenus ont surpassé de 9% les attentes des analystes, tandis que le bénéfice ajusté par action de 1,51$, même s’il était meilleur que celui de 1,36$ de l’an dernier, s’est révélé inférieur à la prévision médiane de 1,59$ des analystes, selon les chiffres recueillis par la firme de données financières Refinitiv.

Le chef de la direction de Cargojet, Ajay Virmani, a souligné mercredi que les perturbations observées dans les aéroports à travers le monde avaient fait du transport de marchandises un «orphelin», alors que les grandes lignes aériennes concentraient leurs ressources sur les voyageurs. Cela a permis aux sociétés spécialisées dans le transport de marchandises de s’emparer d’une partie de leurs services de fret.

Le directeur financier de Cargojet, Scott Calver, a indiqué que l’entreprise restait «optimiste» quant à la croissance à long terme du magasinage en ligne, malgré le recul des ventes du commerce électronique et le retour des consommateurs dans les magasins physiques.