Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les «boomers» tirent Transat vers le haut

Dominique Talbot|Mis à jour le 16 avril 2024

Les «boomers» tirent Transat vers le haut

Ces résultats permettent à Transat de tourner le dos à la période pandémique. (Photo: Courtoisie)

Malgré une perte nette de 29,2 millions de dollars (M$) (0,76$ par action), le ciel s’éclaircit pour Transat (TRZ, 4,49$). Pour son deuxième trimestre de 2023, qui s’est terminé le 30 avril, le voyagiste québécois affiche des revenus de 870,1M$, soit 512M$ de plus que pour la même période l’année dernière. Des résultats qui s’expliquent par le retour en force des baby-boomers dans les avions et une meilleure «efficacité opérationnelle».

Les revenus augmentent, donc, et la perte nette diminue, elle qui était de 98,3 millions (2,60$ par actions) pour le même exercice en 2022.

Par ailleurs, les résultats d’exploitation sont de 18,7M$, une amélioration de 106,3M$ par rapport à l’année dernière alors que le deuxième trimestre s’était soldé par une perte de 87,5M$ à ce chapitre. Même dynamique pour le résultat d’exploitation ajusté qui s’élève à 56,1M$, en nette amélioration en comparaison avec la perte d’exploitation ajustée de de 51M$ en 2022.

Ces résultats, qui permettent à Transat de tourner le dos à la période pandémique, s’expliquent par des éléments qui échappent à la période économique difficile et incertaine que nous connaissons.

À preuve, les revenus par passager-mille sont 29% plus élevés qu’il y a quatre ans, malgré une hausse du prix du carburant de 56% par rapport à 2019.

La forte demande tire les prix vers le haut. Ils étaient en hausse de 15% au début du trimestre et de 24% à la fin, toujours en comparaison avec 2019.

Cela permet à Transat d’augmenter sa cible de marge de résultat d’exploitation ajusté de 4 à 6% à une cible de 5,5 à 7% pour l’exercice en cours.

«Nous continuons à voir beaucoup de dynamisme dans les réservations. Les tendances à ce chapitre s’approchent des niveaux de 2019. Tant pour l’été que pour l’hiver. À ce moment, nous n’entrevoyons pas de ralentissement à venir pour ces deux périodes. Et cette demande se maintient malgré des prix plus élevés et l’inflation», explique Annick Guérard, présidente et cheffe de la direction de Transat.

«Une autre chose que nous remarquons, nos données nous indiquent que pour la première moitié de 2023, les voyageurs âgés de 55 ans et plus, les baby-boomers, ont repris leurs habitudes de voyages d’avant la pandémie. Ce qui n’était pas le cas en 2022, alors qu’ils étaient moins enclins à voyager. Ils dépensent plus que la moyenne de notre clientèle et c’est important pour nous. Ils sont plus résilients que la clientèle plus jeune devant la hausse des prix et l’inflation.»

D’ailleurs, les données de Transat indiquent que ce segment de clientèle dépense 15 à 20% de plus que la moyenne.

 

Moins d’avions, même capacité

Le retour vers des résultats financiers prépandémiques s’explique également par des gains significatifs en efficacité, fait valoir la présidente de la société montréalaise.

«À l’hiver 2023, nous avons opéré avec 34 avions contre 55 à l’hiver 2019. Et nous avons réussi à nous approcher de la même capacité. Cela démontre une grande amélioration de notre efficience», dit Annick Guérard.

Contrairement à l’hiver 2019, Transat a opéré exclusivement avec sa flotte permanente, sans avoir recours à des avions de location. «Une gestion plus performante des prix, grâce à de meilleures pratiques et de nouveaux outils, a aussi contribué à maximiser les revenus et à saisir les opportunités de marché. Transat a aussi misé sur une amélioration constante de son efficacité opérationnelle tout au long du trimestre», faisait d’ailleurs valoir l’entreprise dans un communiqué publié en matinée.

«Le Airbus A321 LR demeure la pierre angulaire de notre flotte et nous nous attendons à en recevoir trois nouveaux cet été et quatre à l’hiver pour un total de 19», ajoute Mme Guérard.

La réaction des investisseurs aux résultats de ce matin semble positive, alors qu’au moment d’écrire ces lignes, l’action de Transat était en hausse de 2,26% à 4,52$.