Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
Denis Lalonde

Gestionnaires en action

Denis Lalonde

Analyse de la rédaction

Bourse: éviter le piège de vouloir investir au creux

Denis Lalonde|Mis à jour le 11 avril 2024

Bourse: éviter le piège de vouloir investir au creux

Vincent Fournier soutient que les reculs boursiers observés depuis le début de l'année ont rendu certains titres plus intéressants. (Photo: Getty images)

GESTIONNAIRES EN ACTION. La Réserve fédérale américaine vient de relever son taux directeur de 75 points de base pour le porter entre 3% et 3,25%.

Ce qui a fait réagir les marchés boursiers aussi négativement à la suite de cette hausse attendue, c’est que l’on pense que la Fed pourrait relever son taux directeur jusqu’à un plafond oscillant entre 4,5% et 5% avant de commencer à lever le pied, selon Vincent Fournier, gestionnaire de portefeuille chez Claret.

Il précise que les hausses de taux aux États-Unis ont des effets indésirables au Canada, car ils stimulent la valeur du dollar américain par rapport à la devise canadienne. Lorsque le huard perd de la valeur, cela fait grimper les prix de tous les produits américains vendus au pays et contribue à faire augmenter l’inflation à un bien mauvais moment.

Depuis le début de l’année, le Nasdaq est en repli d’environ 30%, ce qui se compare à des reculs d’approximativement 20% pour le S&P 500 et de 9% pour le S&P/TSX. Dans ce contexte, Vincent Fournier recommande aux investisseurs qui possèdent des liquidités de considérer les aubaines qui se présentent actuellement sur les marchés, sans nécessairement investir tout leur pécule d’un coup.

Nul ne sait quand les marchés boursiers toucheront un creux, mais selon le gestionnaire de portefeuille, le pire réflexe pour les investisseurs serait de tenter de prédire quand celui-ci surviendra.