Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Amazon rejoint le club exclusif des 2000G$ US en capitalisation boursière

La Presse Canadienne|26 juin 2024

Amazon rejoint le club exclusif des 2000G$ US en capitalisation boursière

Amazon a également investi 4G$US dans la société d’IA Anthropic, établie à San Francisco. (Photo: Jenny Kane La Presse Canadienne)

New York — Amazon (AMZN) a rejoint mercredi le club exclusif des 2000 milliards de dollars américains (G$US) en capitalisation boursière après que les investisseurs de Wall Street ont poussé la valeur des actions du géant du commerce électronique au-delà de ce seuil.

Les actions d’Amazon.com ont terminé la journée en hausse de près de 4%, donnant à la société établie à Seattle une valorisation boursière de 2010G$US. Son action a gagné 52% au cours des 12 derniers mois, en partie grâce à l’enthousiasme suscité par les investissements de l’entreprise dans l’intelligence artificielle.

Amazon rejoint désormais la société mère de Google, Alphabet, le géant du logiciel Microsoft, le fabricant d’iPhone Apple et le fabricant de puces Nvidia parmi les sociétés valorisées à au moins 2000G$US.

La semaine dernière, Nvidia a atteint 3000G$US et est brièvement devenue l’entreprise avec la plus grande capitalisation boursière à Wall Street. Les puces de Nvidia sont utilisées pour alimenter de nombreuses applications d’IA et leur valorisation a donc grimpé en flèche.

Amazon a également réalisé d’importants investissements dans l’IA à mesure que l’intérêt mondial pour cette technologie s’est accru. L’accent a été mis principalement sur les produits destinés aux entreprises, notamment les modèles d’IA et un agent conversationnel appelé Q, qu’Amazon met à la disposition des entreprises qui utilisent son unité d’infonuage AWS.

«Une grande partie de l’augmentation de la valorisation est due au cloud et à l’IA, a déclaré Dan Ives, analyste technologique chez Wedbush. Amazon va être un acteur majeur dans la révolution de l’IA.»

En avril, le PDG d’Amazon, Andy Jassy, a déclaré que les capacités d’IA avaient réaccéléré la croissance d’AWS et qu’elle était en passe de générer 100G$ US de revenus annuels. La croissance de l’unité a ralenti l’année dernière, les entreprises réduisant leurs coûts dans un contexte de forte inflation.

Amazon a également investi 4G$US dans la société d’IA Anthropic, établie à San Francisco, pour développer ce que l’on appelle des modèles de base qui soutiennent les systèmes d’IA générative. De plus, Amazon fabrique et conçoit ses propres puces.

En dehors de son activité infonuagique, Amazon a considérablement réduit ses coûts depuis fin 2022, licenciant plus de 27 000 employés dans plusieurs divisions.

«Certes, il y a des vents contraires, mais ils sont pour la plupart externes, comme la menace de la FTC (Federal Trade Commission)», a indiqué Neil Saunders, directeur général de GlobalData Retail, faisant allusion à la poursuite antitrust intentée par l’agence fédérale.

Mais, a-t-il ajouté, «les investisseurs perçoivent ces vents comme étant lointains et ils ne freinent donc pas la valorisation actuelle».