Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Trois grandes actions chocolatières en 2022

Morningstar|Mis à jour le 16 avril 2024

Trois grandes actions chocolatières en 2022

La taille du marché mondial du chocolat de confiserie devrait atteindre 265,9G$ US d’ici 2028, soit une hausse annuelle de 6,7%. (Photo: 123RF)

Des décorations sinistres et des articles de confiserie liés au thème de la citrouille ont commencé à apparaître dans tous les magasins. La journée où les enfants font du porte-à-porte pour avoir des sucreries marque le moment de l’année où le chocolat devient une source de complaisance pleinement assumée et le symbole même de la fête.

Toutefois, le chocolat ne se cantonne pas à l’Halloween et à une extase au ton de cacao et de caramel. Pour les investisseurs, c’est la marque d’une opportunité de placement qui fait délectation. Le marché mondial du chocolat de confiserie, qui représentait 178,8 milliards de dollars (G$) US en 2021, devrait se développer au rythme de 6,4% de 2022 à 2030.

Selon une autre estimation, la taille du marché mondial du chocolat de confiserie devrait atteindre 265,9G$ US d’ici 2028, soit une hausse annuelle de 6,7%.

Cette trajectoire de croissance met l’eau à la bouche aux investisseurs à long terme. Les sociétés suivantes montrent des perspectives alléchantes en tant qu’acteurs dominants contrôlant le gros du marché mondial du chocolat. Un repli boursier pourrait fournir un point d’entrée attrayant.

Nestlé (NSRGY)

Chef de file mondial de la production d’aliments et de boissons, Nestlé (NSRGY) a généré plus de 90 milliards de francs suisses (92G$ US) de revenu annuel. Son portefeuille de produits divers comprend des marques comme Nestlé, Nescafé, Perrier, Pure Life et Purina. La société est aussi propriétaire de marques de chocolat populaires comme KitKat, Milkybar, Smarties et Aero.

Outre ses efforts de réduction de ses coûts structurels, la société s’est employée à revigorer sa croissance «par une gestion de portefeuille active, un rajustement de ses activités traditionnelles et d’autres investissements dans des catégories à croissance élevée [café, soins pour animaux, eau et nutrition]», dit un rapport sur les actions de Morningstar.

De plus, Nestlé bénéficie d’une conjonction de facteurs à long terme comme «l’augmentation de la population, l’urbanisation et la croissance économique dans les marchés émergents, où la société se procure une part importante et croissante de ses ventes», ajoute le rapport.

Nestlé a déclaré une forte croissance organique de 8,1% pendant la première moitié de 2022. «La croissance continue à être soutenue par le réseau des ventes au détail (à un niveau élevé avec une augmentation de 6,7% pour le premier semestre et de 7,3% pour la même période en 2021), en raison d’une forte contribution aux tarifications, d’un environnement inflationniste persistant et d’une consommation encore robuste», dit l’analyste d’actions de Morningstar Ioannis Pontikis, qui a récemment fait passer son estimation de juste valeur de l’action de 110$ US à 113$ US par CAAE.

Bien que les géants mondiaux de la consommation comme Nestlé, dont l’action est rapide, soient encore confrontés à la concurrence de sociétés locales plus petites et moins agiles, «une prudence dans la recherche et le développement, le marketing et les dépenses commerciales permet aux produits de Nestlé d’être toujours au diapason des dernières tendances de la consommation locale et de se rendre disponibles à tous les endroits où le consommateur fait ses courses», affirme M. Pontikis.

Mondelez (MDLZ)

Mondelez (MDLZ) est propriétaire de marques ménagères comme Oreo, Chips Ahoy, Halls, Trident, et Cadbury entre autres. La firme domine plusieurs catégories de produits, dont les biscuits (44% de ses ventes), le chocolat (32%) la gomme et les bonbons (13%), les boissons (4%), et les fromages et articles d’épicerie (7%). Ce géant du chocolat et des collations génère un peu plus du tiers de ses revenus dans les marchés en développement, un autre tiers en Europe, et le reste en Amérique du Nord.

La domination de Mondelez dans le domaine des collations est illustrée par la première place qu’elle occupe selon Euromonitor dans la catégorie des biscuits (avec une part de 17% de l’espace mondial), dépassant ainsi sa rivale privée Ferrero, deuxième dans cet espace.

Du point de vue régional, Mondelez est à la première place des produits de confiserie d’Amérique latine (contrôlant une part de marché de près de 20% — plus élevée que celle de Nestlé) et d’Europe (avec une part de 14% du marché de la confiserie, surpassant Ferrero).

La forte bastille économique de Mondelez s’appuie sur «les économies d’échelle provenant de l’expansion de son réseau mondial, 75% de ses revenus étant obtenus à l’extérieur de son marché américain d’origine», dit un rapport sur les actions de Morningstar.

Son avantage concurrentiel est renforcé par des relations étroites avec les détaillants, à la suite d’investissements substantiels dans son portefeuille de marques bien connues, ajoute le rapport.

Jusqu’à sept de ses marques génèrent des ventes annuelles de plus de 1G$ US chacune, ce qui aide les détaillants à attirer la clientèle dans leurs magasins.

«Sa situation de producteur dominant de collations, à notre avis, a créé un cercle vertueux», remarque la directrice sectorielle de Morningstar Erin Lash, qui fixe la juste valeur de l’action à 64$ US.

 

Hershey (HSY)

Le géant américain de la confiserie Hershey (HSY) contrôle environ 46% du marché américain du chocolat, qui est de près de 25G$ US. Parmi toutes les marques bien connues de la firme, il y a Hershey, Reese’s, Kit Kat, Kisses, et Ice Breakers.

Bien que les produits de la société se vendent dans 80 pays, dont le Brésil, l’Inde et le Mexique, seuls 8 ou 9% des ventes proviennent de marchés extérieurs aux États-Unis.

La forte bastille économique de Hershey, c’est-à-dire son avantage concurrentiel durable, se fonde sur des actifs incorporels robustes et sur son avantage de coût. La domination de Hershey dans la confiserie américaine se manifeste par le contrôle d’une part de près de 50% du marché du chocolat contre seulement 1% pour les marques privées.

«Avec sa part dominante aux États-Unis, ses grandes marques et ses amples ressources, Hershey est un partenaire essentiel des détaillants réticents à risquer des ruptures de stock avec des fournisseurs qui n’ont pas fait leurs preuves, et cela renforce la source d’actifs incorporels de sa forte bastille économique», dit un rapport sur les actions de Morningstar.

Pour cette raison, le rendement du capital investi de la firme pourrait demeurer au-dessus du coût de son capital pendant les 20 prochaines années, même si les perspectives boursières s’assombrissent, ajoute le rapport.

«Nous ne pensons pas que le penchant qu’a le consommateur pour la complaisance alimentaire montre des signes de baisse, comme le montre la croissance organique de 14% que Hershey a dégagée au deuxième trimestre», affirme Mme Lash, qui a récemment augmenté son estimation de juste valeur de l’action de 156$ US à 165$ US en raison de ventes à court terme et de perspectives de profits plus favorables.

Mais attention, prévient-elle: ce chocolatier n’est pas à l’abri des difficultés actuelles, notamment des tendances inflationnistes défavorables et des perturbations incessantes de la chaîne logistique.