Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Trois actions de jeux vidéo pour profiter du boom de ce secteur

Morningstar|Mis à jour le 16 avril 2024

Trois actions de jeux vidéo pour profiter du boom de ce secteur

Les dépenses des consommateurs américains pour les jeux vidéo ont dépassé les 56 milliards de dollars américains (G$ US) en 2022. (Photo: 123RF)

Le secteur des jeux vidéo a le vent en poupe depuis quelques années, avec des ventes record et une communauté de joueurs de plus en plus nombreuse, ce qui représente une occasion de revenus en plein essor. 

Les dépenses des consommateurs américains pour les jeux vidéo ont dépassé les 56 milliards de dollars américains (G$ US) en 2022 sans aucun signe de ralentissement. L’augmentation des ventes de jeux vidéo peut être attribuée aux progrès de l’intelligence artificielle et des jeux de réalité virtuelle, ainsi qu’à l’expansion des grandes sociétés de médias dans cette industrie. Ces facteurs ont alimenté l’intérêt croissant des consommateurs et imprimé au marché une forte croissance. 

Les actions suivantes dans le secteur des jeux vidéo offrent une participation à une industrie du jeu innovante et en pleine croissance. Avec les progrès constants de la technologie et la transformation numérique, la demande de jeux vidéo devrait rester sur une trajectoire ascendante et offrir des occasions de placement prometteuses.

 

1. Activision Blizzard

Activision Blizzard (ATVI), l’un des plus grands éditeurs de jeux vidéo au monde, possède un portefeuille de franchises comportant World of Warcraft (plus de 8G$ US de ventes à vie) et Call of Duty (plus de 175 millions d’exemplaires). 

L’entreprise est bien placée pour maintenir sa position dominante dans son secteur en mettant au point de nouvelles versions attrayantes de ses franchises existantes et en introduisant de nouvelles expériences comme Overwatched. «Nous pensons qu’Activision continuera à bénéficier de la demande soutenue des consoles, de la revitalisation des jeux sur PC et de la croissance du marché mobile grâce à King», indique un rapport de Morningstar sur les actions. 

Alors que la vente d’Activision Blizzard à Microsoft reste en suspens, car plusieurs juridictions continuent d’examiner l’opération, «nous nous attendons toujours à ce que le marché soit conclu en 2023», dit Neil Macker, analyste boursier à Morningstar, qui estime la juste valeur de l’action à 92$US. Il prévient toutefois que «le calendrier [de l’acquisition] pourrait se déplacer au second semestre de l’année en raison de la prolongation des enquêtes réglementaires.» 

Cet éditeur de jeux a su tirer parti de l’évolution du secteur, désormais divisé entre les grands jeux à succès et les jeux indépendants plus modestes. Neil Macker prévoit que 2023 sera une année de rebond pour l’entreprise et que son chiffre d’affaires annuel augmentera de 7% entre 2023 et 2027, pour dépasser les 10,5G$ US en 2027.

 

2. Tencent Holdings CAAE

Le géant chinois de l’internet Tencent (TCEHY) est le plus gros vendeur de jeux vidéo au monde et possède le jeu mobile le plus rentable, Honor of Kings. L’entreprise détient et exploite également la plus grande application de médias sociaux de Chine, WeChat, qui a pénétré tous les aspects de la vie du pays, des médias sociaux à la diffusion en continu de jeux et de vidéos, en passant par les réservations de nourriture et de taxis. 

Au cours de la dernière décennie, Tencent a su saisir les occasions qu’offrait l’évolution du secteur vers les jeux mobiles. «L’entreprise possède certains des titres les plus populaires au monde, comme Honor of Kings et PUBG Mobile», indique un rapport sur les actions de Morningstar. 

À ce jour, les jeux restent la principale source de monétisation de l’entreprise, représentant plus de 40% du résultat d’exploitation du groupe. «Tencent devrait continuer à tirer parti de son accès inégalé aux données d’utilisateurs et à son capital financier pour créer des jeux innovants, de haute qualité et à cycle long avec une approche axée sur le mobile», soutient Ivan Su, analyste de Morningstar, qui évalue la juste valeur de l’action à 90$US. 

Si les jeux et la publicité restent les principaux générateurs de flux de trésorerie de la société à forte bastille économique Tencent, les investissements de l’entreprise dans d’autres domaines tels que le stockage en nuage, les services commerciaux et les logiciels d’entreprise offrent également un potentiel de création de valeur à long terme. «Compte tenu de la taille de l’économie chinoise et de la prévalence de l’adoption du numérique, nous supposons que d’énormes occasions vont se dégager pour la technologie d’entreprise, et Tencent transformera très probablement ces services en flux de revenus récurrents», affirme Ivan Su.

 

3. Electronic Arts

Electronic Arts (EA), qui est le plus grand éditeur tiers de jeux vidéo au monde, possède certains des jeux vidéo les plus connus. Parmi ses grandes franchises figurent Madden, FIFA, Battlefield, Apex Legends, Mass Effect, Dragon’s Age et Need for Speed.

Au fil des ans, EA est passé du statut d’éditeur de jeux vidéo pour consoles à celui de l’un des plus grands éditeurs sur consoles, PC et mobiles. 

«Son portefeuille de franchises à succès de longue durée lui permet de monétiser sa propriété intellectuelle année après année en fournissant du contenu par le biais de suites, de packs d’expansion et de contenu téléchargeable (DLC), comme en témoignent les versions annuelles de Madden (plus de 25 éditions annuelles) et de FIFA (plus de 25 éditions annuelles)», indique un rapport de Morningstar sur les actions.

Les franchises de la société bénéficient d’une base d’usagers fidèles, ce qui lui permet de diffuser une plus grande partie de son contenu par des réseaux numériques directs, évitant ainsi les détaillants. Ça lui permet de générer des marges brutes plus élevées et de stimuler les rendements sur le capital investi. «Ces franchises offrent également la possibilité de monétiser davantage les jeux par le biais de microtransactions», explique Neil Macker, en soulignant que les jeux Madden et FIFA comprennent tous deux un mode Ultimate Team, un jeu de collection de cartes virtuelles.

L’entreprise consolidera sa position de leader en développant de nouvelles versions attrayantes de ses franchises existantes, en créant de nouvelles franchises comme Apex Legends et en acquérant des franchises établies comme F1 de Codemasters, note l’analyste boursier, qui estime la juste valeur de l’action à 142$US.