Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Tourmaline Oil: un contexte difficile pour le gaz naturel

Jean Gagnon|Mis à jour le 26 avril 2024

Tourmaline Oil: un contexte difficile pour le gaz naturel

Tourmaline Oil aura à faire face à au cours des prochains trimestres à un contexte difficile pour le secteur du gaz naturel selon les analystes de Valeurs mobilières Desjardins. (Photo: 123RF)

La BOUSSOLE BOURSIÈRE est une rubrique qui traite d’un événement marquant et de son effet sur le marché boursier en s’appuyant sur l’analyse d’experts. Cette analyse pourra être autant fondamentale que technique.


(Illustration: Camille Charbonneau)

 

Tel le prix du gaz naturel, le cours des actions de certains producteurs faiblit depuis quelques mois. Et c’est le cas de Tourmaline Oil dont les supports semblent vouloir céder les uns après les autres et placer le titre en situation précaire.

C’est du moins ce que perçoit Dennis Mark, analyste technique chez Financière Banque Nationale. Plusieurs signes pointent vers une détérioration des conditions techniques du titre et augmentent les risques de baisse, selon lui.

Après avoir touché 80$ au début du mois de décembre, le cours de l’action se retrouve aujourd’hui à 58$. Ce faisant, le titre a enfoncé ses moyennes mobiles de 50 jours (ligne noire) et de 200 jours (ligne grise), et la moyenne mobile de 50 jours est passée sous celle de 200 jours, ce qui confirme le renversement de la tendance.

Monica Rizk, analyste technique senior pour les publications Phases & Cycles, abonde dans le même sens. Elle avait localisé un bon niveau support autour de 59-61$ (zone ombragée sur le graphique), mais ce niveau semble être en train de céder.

Par ailleurs, la chute des derniers jours place possiblement le titre dans une situation survendue, compte tenu de son éloignement actuel de sa moyenne de 200 jours, note l’analyste. «Dans ce contexte, il ne faudrait pas s’étonner que le cours de l’action tente de rallier au cours de la prochaine semaine ou deux, ce qui pourrait le ramener autour de 64-65$», dit-elle.

Mais ensuite, le risque résidera dans la capacité du titre de ne pas enfoncer le support de 59-61$. Car sous ce niveau, le cours de l’action risque de ne pas trouver dans sa chute de support intéressant avant qu’il ne se retrouve autour de 40$, estime autant Monica Rizk que Dennis Mark.

 

Perspective peu encourageante pour le gaz naturel

Tourmaline Oil aura à faire face à au cours des prochains trimestres à un contexte difficile pour le secteur du gaz naturel selon les analystes de Valeurs mobilières Desjardins. Il y a quelques semaines, ceux-ci réduisaient leur prévision de prix du gaz naturel pour 2023 de 5,50$ US à 4,00$ US par mille pieds cubes (mcf). Cette baisse est attribuable aux conditions météorologiques en ce début d’année, ainsi qu’aux accumulations d’inventaires que l’on prévoit aux États-Unis.

Avant même les conditions météorologiques, les facteurs fondamentaux pour le secteur du gaz naturel en Amérique du Nord se détérioraient, notent les analystes de Desjardins. Le marché fait déjà face à une offre excédentaire d’environ 1,0 -1,5 milliard de pieds cubes par jour (bcf/d), estiment-ils.

Tourmaline n’en continue pas moins de générer des flux de trésorerie libre significatifs que la direction prévoit retourner aux actionnaires selon sa politique de retour de capital aux investisseurs, notait Chris MacCulloch, analyste chez Desjardins, dans un rapport de recherche le mois dernier. La firme a versé un dividende spécial de 2,00$ par action le 1er février.