Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Titres en action: WestJet, General Motors, Canopy Growth…

lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne|Mis à jour le 15 avril 2024

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)

WestJet Airlines(WJA, 30,76$) a retiré de ses horaires ses avions Boeing 737 Max au moins jusqu’au 5 janvier, une décision qui affectera des milliers de passagers ayant des projets de voyage au cours de la saison de vacances d’hiver. La ligne aérienne établie à Calgary, qui avait déjà rayé ces appareils de ses horaires jusqu’au 4 novembre, est la plus récente à opérer ce changement. Les autorités du monde entier ont interdit de vol des 737 Max dans la foulée de deux écrasements mortels survenus à cinq mois d’intervalle. Le mois dernier, Air Canada a annoncé qu’il ne piloterait pas ses 24 appareils Max 8 au moins jusqu’au 8 janvier. Son directeur financier a indiqué qu’il s’attendait à ce que Transports Canada n’autorise pas l’avion à reprendre son envol avant le début de l’année prochaine. Sunwing Airlines a annoncé que ses quatre avions Max ne participeraient pas à ses activités jusqu’à la mi-mai. Quelque 3000 vols ont été affectés au cours de l’été seulement. La porte-parole de WestJet, Lauren Stewart, a annoncé que le transporteur mettrait à jour ses horaires à la fin de la semaine et qu’il commencerait à envoyer des notifications dimanche aux passagers dont les plans de vol ont été modifiés. Elle a précisé que la compagnie avait maintenu 98 pour cent de ses départs prévus depuis que le 13 mars, date à laquelle les avions Max ont été cloués au sol. Les accidents survenus en Éthiopie et en Indonésie ont coûté la vie à 346 personnes, dont 18 Canadiens.

General Motors(GM, 38,73$) a annoncé jeudi avoir nommé Scott Bell au poste de président et directeur général de GM Canada, tandis que son patron actuel assumera désormais un nouveau rôle au sein du constructeur automobile. M. Bell occupait précédemment le poste de vice-président des ventes, du service et du marketing pour la division canadienne de GM. Le constructeur a expliqué que son président actuel, Travis Hester, occuperait désormais le poste nouvellement créé de vice-président mondial de l’expérience client. La transition commencera immédiatement, a précisé l’entreprise. M. Hester était à la tête de la division canadienne depuis avril 2018 et il a notamment piloté une importante réduction d’effectif à son usine d’Oshawa, en Ontario. L’installation devait être fermée cette année, ce qui aurait entraîné la perte de quelque 2600 emplois syndiqués. Elle sera finalement convertie en une usine de pièces, ce qui permettra de sauver environ 300 de ces emplois.

Le moral chez le producteur de cannabis Canopy Growth(WEED, 34,94$) n’a «jamais été aussi bon», a affirmé jeudi son chef de la direction par intérim, un commentaire qui survient deux mois après le congédiement soudain de son charismatique fondateur. Selon Mark Zekulin, la société atteint la fin de sa période de «construction» et d’investissements massifs dans ses infrastructures et pour son expansion, et s’engage dans sa période d’«exploitation». Cependant, M. Zekulin a précisé ce changement de cap était distinct de la transition de leadership qui suit le départ de l’ancien chef de la direction, Bruce Linton, et qu’il était une «progression naturelle» pour l’entreprise et ses plans. Ses déclarations surviennent une semaine après que le plus grand actionnaire de Canopy, Constellation Brands, a indiqué s’attendre à enregistrer une perte record de 54,8 millions $ US au trimestre en cours liée à son investissement de 5 milliards $ dans l’entreprise de Smiths Falls, en Ontario. Le géant new-yorkais de l’alcool a indiqué en juin qu’il n’était «pas satisfait» des résultats de Canopy, et le congédiement surprise de M. Linton a suivi en juillet. M. Zekulin, qui était précédemment cochef de la direction avec M. Linton, a affirmé le mois dernier qu’il quitterait l’entreprise lorsqu’un nouveau patron serait nommé. Le processus de recrutement suit son cours.