Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Titres en action: Total, McDonald’s, Oatly

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Total (TOT, 47,14 $US), l’une des cinq plus grandes pétrolières mondiales, s’apprête à se renommer TotalEnergies pour symboliser sa diversification dans les énergies plus propres, mais peine à convaincre les investisseurs qu’il en fait assez pour le climat, face à une pression grandissante. Le géant pétrolier et gazier, qui investit désormais aussi dans l’éolien ou le solaire, tient son assemblée générale annuelle le 28 mai. Les actionnaires devront se prononcer sur une résolution très symbolique: le changement d’identité de l’entreprise, fondée en 1924 sous le nom de Compagnie française des pétroles, en TotalEnergies. Comme ses pairs européens, et à la différence des géants américains, Total se développe dans les renouvelables et veut accélérer. L’entreprise allouera ainsi en 2021 plus de 20% de ses investissements nets dans les renouvelables et l’électricité. Mais le groupe se trouve sous une pression croissante des défenseurs de l’environnement, ainsi que des investisseurs désormais, afin de faire plus pour lutter contre le changement climatique. Soucieux de montrer qu’il ne reste pas inactif sur ces problématiques, le conseil d’administration de Total présente cette année une résolution climat.

 

Deux sociétés détenues par un puissant homme d’affaires noir ont intenté une action en justice aux États-Unis contre McDonald’s (MCD, 232,18 $US), l’accusant de discriminer les entreprises contrôlées par des Afro-Américains dans ses dépenses publicitaires, et lui réclamant 10 milliards de dollars de dommages et intérêts. Cette requête a été déposée devant un tribunal de Californie par Entertainment Studios Networks et Weather Group, détenues par l’homme d’affaires Byron Allen, qui milite pour que les grands groupes achètent plus de publicités dans les médias afro-américains. Le demandeur soutient que le groupe de restauration rapide a dépensé environ 1,6 milliard de dollars en publicités télévisées aux États-Unis en 2019, mais que seulement 0,31% de cette somme est allée à des médias contrôlés par des Afro-Américains. «McDonald’s prend des milliards aux consommateurs afro-américains et ne leur donne pratiquement rien en échange. Le plus gros déficit commercial de l’Amérique, c’est le déficit commercial entre l’Amérique des entreprises blanches et l’Amérique noire, et McDonald’s est coupable de perpétuer cette disparité», a accusé M. Allen dans un communiqué. Sa plainte affirme que McDonald’s a intentionnellement discriminé ses entreprises par des refus de contrats basés sur des stéréotypes raciaux.

 

Le fabricant suédois de lait d’avoine Oatly (OTLY, 20,20 $US) a vu son action décoller de près de 19% à l’occasion de son entrée à la Bourse de New York jeudi. Le titre de l’entreprise, qui s’échange sous le symbole OTLY sur le Nasdaq, a terminé à 20,20 dollars, bien au-delà du prix d’introduction de 17 dollars fixé mercredi soir. Au cours de clôture de jeudi, Oatly vaut près de 12 milliards de dollars en Bourse. Quelque 84,38 millions de titres ont été émis à l’occasion des premiers pas boursiers de l’entreprise scandinave, ce qui lui a permis de lever 1,43 milliard de dollars auprès de nouveaux investisseurs. L’entreprise va récupérer environ 1,1 milliard de dollars et les actionnaires déjà présents au capital ont décidé de vendre des parts pour environ 330 millions de dollars. Les nouveaux investisseurs pourront souscrire jusqu’à 12,66 millions de titres supplémentaires.