Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Titres en action: Saputo, LVMH, NEC, SoftBank Group

AFP et La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

Saputo (SAP, 32,74$) a terminé son exercice financier en affichant un recul de ses profits alors que la pandémie de COVID−19 a bousculé la demande à l’endroit de ses produits vers la fin du quatrième trimestre. Même si le nouveau coronavirus a eu une incidence positive sur les bénéfices dans les services offerts aux détaillants, cela ne sera pas suffisant pour contrebalancer la baisse constatée du côté des services alimentaires et industriels, a prévenu jeudi le transformateur laitier. L’entreprise établie à Montréal a vu son bénéfice net décliner d’environ 29%, à 88,7 millions $, ou 22 cents par action, au terme de la période de trois mois terminée le 31 mars. Saputo a inscrit une charge de 44,8 millions $ en raison d’une perte attribuable à des stocks invendables ainsi qu’à une baisse de certains prix de vente sur le marché nord−américain. Abstraction faite des éléments non récurrents, le profit ajusté du quatrième trimestre s’est établi à 116,5 millions $, ou 24 cents par action, en recul de 12,9% par rapport à il y a un an. Les revenus ont progressé de 15%, à 3,72 milliards $, notamment grâce à l’apport des acquisitions. Les analystes anticipaient un bénéfice ajusté par action de 34 cents et un chiffre d’affaires de 3,5 milliards $, selon la firme de données financières Refinitiv.

 

Le géant du luxe LVMH (MC, 387,20€), qui a conclu fin 2019 un accord à 16 milliards de dollars pour racheter Tiffany, a indiqué jeudi qu’il n’envisageait pas d’acheter des actions du joaillier américain directement sur le marché, suite à des rumeurs générées par une baisse du cours de ce dernier ces derniers mois. Mercredi, le journal américain Women’s Wear Daily avait affirmé que le groupe de Bernard Arnault avait réuni un conseil d’administration pour examiner les conditions de ce rachat, dans un contexte de dégradation des perspectives du marché américain.  Dans un communiqué jeudi, LVMH confirme avoir réuni un conseil d’administration mardi, qui a « notamment porté son attention sur l’évolution de la pandémie et son impact potentiel sur les résultats et les perspectives de la société Tiffany au regard de l’accord qui lie les deux groupes ».

 

Désireux d’écarter le géant chinois Huawei de son réseau 5G en construction, le Royaume-Uni aurait engagé des discussions avec le groupe japonais NEC (1973.T, 2 004 yens), selon Bloomberg, afin d’en faire éventuellement un équipementier 5G alternatif au chinois. Interrogé par l’AFP, un porte-parole de NEC n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

 

Le japonais SoftBank Group (9984.T, 5 175 yens) a annoncé jeudi la création d’un fonds de 100 millions de dollars pour investir dans des start-up fondées par des entrepreneurs noirs, alors que de nombreuses entreprises tentent de faire bonne figure face aux tensions raciales aux États-Unis. «Ce fonds investira seulement dans des entreprises dirigées par des fondateurs et entrepreneurs de couleur», a expliqué Marcelo Claure, le vice-président exécutif de SoftBank Group, dans une lettre interne dont l’AFP a obtenu une copie. Les jeunes pousses financées par des fonds de capital-risque sont issues d’entrepreneurs «à une écrasante majorité» blancs, masculins, formés dans les meilleures universités américaines et basés dans la Silicon Valley, a rappelé M. Claure. «Seulement 1% des fondateurs soutenus par des acteurs de capital-risque sont des Noirs», selon lui. SoftBank Group est l’un des géants mondiaux des investissements dans les nouvelles technologies.