Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Titres en action: Nintendo, Ryanair, Japan Airlines

AFP|Mis à jour le 16 avril 2024

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

Le pionnier japonais du jeu vidéo Nintendo (7974.T, 62 640 yens) a de nouveau relevé lundi ses prévisions pour l’exercice 2020-2021, après un troisième trimestre qui a confirmé la forme de son activité, dopée par les modes de vie casaniers imposés par la pandémie. Pour l’ensemble de son exercice se terminant le 31 mars, Nintendo table désormais sur un bénéfice net de 400 milliards de yens (3,1 milliards d’euros), ce qui représenterait un bond de 55% sur un an. Au trimestre précédent, Nintendo avait relevé une première fois sa prévision 2020-2021 à 300 milliards de yens, un montant qu’il a d’ores et déjà dépassé, ayant réalisé sur les neufs premiers mois de l’exercice un bénéfice net cumulé de 376,7 milliards de yens (3 milliards d’euros), en hausse de 91,8% sur un an. Le géant basé à Kyoto (ouest du Japon) prévoit désormais un bénéfice opérationnel de 560 milliards de yens (4,4 milliards d’euros) en 2020-2021, au lieu de 450 milliards précédemment, ce qui signifierait une augmentation de 59% sur un an.

 

La compagnie aérienne Ryanair (RYAAY, 95 $US) a subi une perte nette de 306 millions d’euros entre octobre et décembre, soit le troisième trimestre de son exercice décalé, et s’attend à connaître la pire année de son histoire en raison de l’effondrement du trafic engendré par la pandémie. Le transporteur irlandais à bas coûts rappelle dans un communiqué publié lundi qu’il avait réalisé un bénéfice net de 88 millions d’euros au troisième trimestre de son exercice précédent. Le groupe a une nouvelle fois souffert, comme l’ensemble du secteur, des restrictions de déplacement mis en place pour enrayer la propagation du virus et de ses nouveaux variants. Son chiffre d’affaires trimestriel a plongé de 82% à 340 millions d’euros. Il n’a transporté que 8,1 millions de passagers, soit une dégringolade de 78% sur un an.

 

La deuxième compagnie aérienne japonaise, Japan Airlines (9201.T, 1864 yens), a livré lundi des prévisions de résultats annuels encore plus sombres que précédemment, victime de la crise persistante du coronavirus et de son aggravation ces derniers mois dans l’archipel nippon. Japan Airlines table désormais sur une perte nette de 300 milliards de yens (2,4 milliards d’euros) sur l’ensemble de son exercice 2020/2021 se terminant le 31 mars, contre une perte annuelle de 240-270 milliards de yens anticipée fin octobre dernier. En 2019/2020, JAL avait dégagé un bénéfice net annuel d’environ 50 milliards de yens. Sa perte d’exploitation annuelle devrait atteindre 420 milliards de yens, contre une perte comprise entre 330 et 380 milliards de yens prévue auparavant.