Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Titres en action: Héroux-Devtek, Suzuki, BNP Paribas…

AFP et La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

Héroux−Devtek (HRX.TO) a dépassé les attentes même si son bénéfice et ses revenus ont reculé au dernier trimestre, comparativement à l’année précédente. Le fabricant de trains d’atterrissage d’avions a déclaré un bénéfice de 8,5 millions $ ou 24 cents par action diluée pour le trimestre clos le 31 décembre, contre 8,7 millions $ ou 24 cents par action un an plus tôt. Les revenus ont totalisé 150,3 millions $, contre 157,3 millions $ un an plus tôt. La société affirme que les ventes dans le secteur de la défense ont augmenté de 21,1 % pour atteindre 101,8 millions $ au cours du trimestre, contre 84,1 millions $ un an plus tôt, tandis que les ventes dans le secteur civil ont chuté de 33,7 % à 48,5 millions $, comparativement à 73,2 millions $ l’année précédente. Sur une base ajustée, Héroux−Devtek affiche un bénéfice de 26 cents par action pour le trimestre, contre un bénéfice ajusté de 24 cents par action un an plus tôt. Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice ajusté de 16 cents par action et à 140 millions $ de revenus, selon la société de données financières Refinitiv.

 

Le constructeur automobile nippon Suzuki (7269.T) a fait part vendredi d’une nouvelle amélioration de ses résultats sur son troisième trimestre 2020-2021, tout en ne changeant pas ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice en cours. Le groupe a généré un chiffre d’affaires de 905,3 milliards de yens (10,9 milliards) sur la période d’octobre à décembre, une hausse de 4% sur un an. Suzuki a ainsi retrouvé fin 2020 ses niveaux de ventes d’avant la pandémie mondiale. Son bénéfice opérationnel trimestriel s’est élevé à 63,9 milliards de yens (+23% sur un an) et son bénéfice net s’est fixé à 58,9 milliards de yens (en hausse de 58% sur un an).

 

BNP Paribas (BNP.PA) a dégagé un bénéfice net de 7,07 milliards d’euros en 2020 (10,8 milliards), soit une baisse de 13,5% par rapport à l’année précédente, le premier groupe bancaire européen sortant à peine esquinté par la crise sanitaire et économique qui a touché la planète entière. Ce résultat est un peu meilleur que les prévisions de la banque, qui visait un affaissement de son bénéfice de 15 à 20%. Première grande banque française à publier ses résultats pour l’année dernière, elle a rapporté un produit net bancaire (PNB), équivalent du chiffre d’affaires pour le secteur, stabilisé à 44,28 milliards d’euros (-0,7% par rapport à 2019). Vers 7h30 (13h30 à Paris) l’action BNP Paribas prenait 3,33%, à 43,90 euros.

 

Activision Blizzard (ATVI), l’éditeur des jeux vidéo «Call of Duty» et «Candy Crush», a dépassé les attentes de Wall Street et les siennes pendant la saison des Fêtes confinée, avec 2,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires réalisé au quatrième trimestre. Signe de l’approbation des marchés, le titre de la société californienne bondissait de 8,46% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse à New York jeudi. Sur toute l’année 2020, son bénéfice ajusté par action a atteint 0,76 cents, contre les 0,63 cents attendus par le groupe, et les 0,62 cents de l’année dernière.

 

Le spécialiste chinois des vidéos en ligne Kuaishou (1024.HK), rival de l’application TikTok, a flambé vendredi pour son entrée en Bourse de Hong Kong, avec une cotation pratiquement multipliée par trois par rapport au prix d’introduction. Dans les premiers échanges, le titre a pris 194% à 338 dollars de Hong Kong, lors d’une introduction en Bourse qui a permis au groupe basé à Pékin de récolter 4,5 milliards d’euros. Ce montant en fait la plus grosse entrée en Bourse du secteur technologique mondial depuis celle d’Uber à Wall Street en mai 2019. Le titre valait en clôture 300 dollars de HK (49 dollars). Kuaishou, dont le nom signifie «main leste», est le numéro deux chinois du partage de vidéos après Bytedance.