Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Titres en action: DavidsTea, MTY

La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

Groupe d’alimentation MTY (MTY, 29,60$) a déclaré une perte de 99,1 millions $ au deuxième trimestre, la société ayant pris une charge de dépréciation hors trésorerie de 120,3 millions $ notamment liée aux immobilisations corporelles. La société de restauration derrière des marques telles que Thai Express, Tiki-Ming, Tutti Frutti et Valentine a déclaré que la perte s’élevait à 4,01 $ par action diluée pour le trimestre terminé le 31 mai, contre un bénéfice de 19,3 millions $ ou 76 cents par action un an plus tôt. Les revenus sont tombés à 97,8 millions $, contre 125,6 millions $ au même trimestre l’an dernier. MTY franchise et exploite des établissements de restauration rapide et des restaurants décontractés sous plus de 80 bannières différentes au Canada, aux États-Unis et ailleurs. L’entreprise précise que 2757 de ses emplacements ont été temporairement fermés au plus fort de la pandémie de COVID-19, mais qu’ils rouvrent progressivement. MTY indique qu’en date de jeudi, 573 sites étaient toujours fermés.

 

Le détaillant Thés DavidsTea (DTEA, 0,90$) ferme 82 magasins au Canada et se retire du marché américain après s’être tourné vers la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC). Le détaillant montréalais a dit envoyer des avis de résiliation des baux des 124 magasins — incluant les 42 succursales aux États−Unis — pour qu’ils entrent en vigueur dans 30 jours. Il affirme qu’il cherchera également à obtenir des conditions de location plus favorables pour les 100 magasins restants au Canada. Les fermetures de magasins font partie de son plan de restructuration après avoir obtenu la protection judiciaire contre ses créanciers. L’entreprise s’attardera davantage au commerce électronique et à l’approvisionnement des épiceries et des pharmacies. Le fondateur, président du conseil et chef de la direction intérimaire, Herschel Segal, a déclaré que la fermeture de «magasins non rentables» contribuera à créer un modèle commercial plus solide pour l’avenir et à garantir le succès et la durabilité à long terme de la marque. Le directeur financier Frank Zitella a souligné qu’il pourrait fermer définitivement d’autres magasins s’il n’est pas en mesure de négocier des conditions de location plus favorables avec les propriétaires.