Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Titres en action: Chorus Aviation, Brookfield, Daimler…

AFP et La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autres 
pour ne pas manquer de mise à jour)

Chorus Aviation (CHR, 2,82$) a vu ses profits fléchir au deuxième trimestre par rapport à la même période il y a un an alors que la pandémie de COVID-19 a perturbé ses activités. La société d’aviation régionale a indiqué jeudi avoir engrangé 29,2 millions $, ou 18 cents par action, au cours de la période de trois mois ayant pris fin le 30 juin, par rapport à 38,9 millions $, ou 24 cents par action, à la même période l’an dernier. De leur côté, les revenus ont fléchi à 184,2 millions $, comparativement à 322,5 millions $ au deuxième trimestre de l’exercice précédent. Abstraction faite des éléments non récurrents, Chorus a vu son profit ajusté s’établir à 13 cents par action, par rapport à 15 cents par action il y a un an. Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice ajusté par action de 11 cents, selon la société de données des marchés financiers Refinitiv. Chorus fournit des services d’aviation régionaux à Air Canada ainsi que la location d’avions régionaux à d’autres clients à travers le monde.

 

Brookfield Asset Management (BAM.A, 44$) a affiché une perte au deuxième trimestre dans la foulée d’une réévaluation à la baisse de la valeur de son portefeuille immobilier en raison de la crise sanitaire. La société a indiqué jeudi que la plupart de ses activités continuaient de générer des bénéfices, mais que certains segments ont été affectés par les fermetures provoquées par la pandémie de COVID-19. Brookfield Asset Management a vu sa perte nette attribuable aux actionnaires s’élever à 656 millions $ US, ou 43 cents US par action, au cours de la période de trois mois ayant pris fin le 30 juin. À la même période l’an dernier, la société avait engrangé un bénéfice de 399 millions $ US, ou 24 cents US par action. Avec les mesures d’aides gouvernementales qui devraient diminuer, les besoins en liquidités des entreprises devraient croître, ce qui devrait se traduire par des occasions d’investissement, a estimé la firme. Brookfield Asset Management a indiqué être en mesure de déployer jusqu’à 77 milliards $ US. La société dispose notamment de 16 milliards $ US en liquidités, facilités de crédit et d’autres actifs financiers et de 61 milliards $ US disponibles pour réaliser de nouvelles transactions.

 

Le groupe automobile allemand Daimler (DAI.F, 41,21 euros) a annoncé jeudi soir avoir conclu un accord d’indemnisation amiable aux États-Unis pour le scandale des moteurs diesel truqués d’un coût total de 2,2 milliards de dollars. Cet accord se décompose en une enveloppe «d’environ 1,5 milliard de dollars» destinée aux autorités américaines et d’une autre de 700 millions de dollars pour régler des plaintes collectives et des frais de justice et d’avocats, a indiqué le constructeur dans un communiqué.

 

McDonald’s Canada, filiale de McDonald’s (MCD, 206,55$US) recommencera à s’approvisionner uniquement en bœuf canadien à compter du mois de septembre après avoir été contrainte d’en importer temporairement en raison de la pandémie de COVID−19. La chaîne de restauration rapide avait indiqué à la fin du mois d’avril qu’elle importerait du boeuf de fournisseurs autorisés mais établis à l’extérieur du pays puisque la capacité des fournisseurs canadiens était limitée. Cette décision était survenue à la suite d’une éclosion de cas d’infection à la COVID−19 dans une usine de transformation de l’entreprise Cargill située en Alberta. McDonald’s a indiqué que plus de 80% de son approvisionnement en boeuf a continué de provenir de fournisseurs canadiens au cours de cette période. La chaîne a a commencé à utiliser uniquement du bœuf canadien en 2003.