Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Titres en action: Banque Laurentienne, Shell, Tesla

AFP et La Presse Canadienne|Mis à jour le 16 avril 2024

Titres en action: Banque Laurentienne, Shell, Tesla

Voici une sélection d’annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

La Banque Laurentienne (LB.TO, 39,93 $) du Canada rapporte vendredi qu’elle a subi au quatrième trimestre de 2021 une perte nette de 102,9 millions $, ou de 2,39 $ par action diluée, alors qu’au trimestre correspondant de 2020, elle avait affiché un résultat net de 36,8 millions $, ou 0,79 $ par action diluée. Dans un communiqué publié vendredi, la direction de l’institution financière fait remarquer que les plus récents résultats comprennent des charges de dépréciation et de restructuration de 189,4 millions $, ou 148,5 millions $ après impôts sur le résultat liées principalement à l’examen stratégique des activités de la Banque achevé au quatrième trimestre 2021 et à la dépréciation du secteur Services bancaires aux particuliers. Cependant, au cours de la même période d’un an, le résultat net ajusté est passé de 42,3 millions $ à 47,8 millions $. Quant à l’ensemble de l’exercice 2021 clos le 31 octobre dernier, la Banque Laurentienne du Canada a affiché un résultat net de 57,1 millions $ et un résultat dilué par action de 1,03 $ comparativement à un résultat net de 114,1 millions $ et un résultat dilué par action de 2,37 $ lors de l’exercice clos un an plus tôt.

Les actionnaires du géant des hydrocarbures Shell (RDSB.L, 1 663,20 £) semblent vendredi montrer un soutien massif envers les plans de transférer, après un siècle, le siège social du groupe des Pays-Bas vers le Royaume-Uni et de retirer Royal Dutch du nom du groupe. La plus grande entreprise énergétique d’Europe souhaite simplifier sa structure et aligner sa résidence fiscale avec le pays dans lequel il est enregistré, le Royaume-Uni, où il relocaliserait aussi ses instances dirigeantes. Le transfert, dont l’annonce en novembre avait fait l’effet d’une bombe, lui permettrait par ailleurs d’accélérer sa transition vers des émissions nettes nulles, assure le groupe. D’après les résultats préliminaires comprenant près de 58% des actions, 99,78% ont approuvé le plan, mais les résultats complets sont attendus plus tard vendredi, selon des responsables de Shell. Le plan a besoin d’une majorité globale de 75% pour être adopté.

Elon Musk, le fantasque patron du constructeur de véhicules électriques Tesla (TSLA, 1 002,31 $US), a indiqué vendredi qu’il envisageait de «démissionner» quelques heures après avoir de nouveau vendu des actions dans la société. «Je songe à démissionner pour devenir influenceur à plein temps, vous en pensez quoi?», a demandé M. Musk à ses plus de 65 millions d’abonnés sur Twitter dans un message vraisemblablement ironique qui a reçu 237.000 mentions «J’aime». En plus de diriger Tesla, M. Musk est PDG de la société d’exploration SpaceX, qu’il a fondée en 2002. La veille de son tweet, l’homme le plus riche du monde s’était délesté d’un peu plus de 934 000 actions Tesla, selon des documents déposés auprès du régulateur boursier américain, la SEC. Cela représente un total d’environ 963 millions de dollars américains. L’entrepreneur milliardaire avait également exercé son droit de rachat de 2,2 millions de stock-options au prix de 6,24 $US par action.

Une employée du constructeur de véhicules électriques Tesla (TSLA, 1 002,31 $US) a poursuivi l’entreprise ainsi que son supérieur hiérarchique pour harcèlement sexuel, moins d’un mois après une plainte similaire d’une autre salariée. Dans un document judiciaire déposé mercredi auprès d’un tribunal californien, Erica Cloud, qui travaille sur la chaîne de montage du fabricant automobile depuis janvier 2020, dit avoir été victime de comportements inappropriés de la part de son responsable, Robert Bongato. Selon la plaignante, ce dernier lui aurait fait, dès février 2020, des commentaires sur son apparence physique, lui aurait envoyé des baisers, l’aurait enlacée et massée sans son consentement et lui aurait fait une proposition de mariage. Il aurait également fait des remarques déplacées à l’employée sur ses origines et se serait vanté devant elle de la taille de son pénis. Mme Cloud a alerté le département des ressources humaines de Tesla à l’été 2020, mais dit être victime de représailles de la part de responsables bien qu’elle ne travaille désormais plus avec M. Bongato.