Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Les titres boursiers qui ont retenu l’attention cette semaine

lesaffaires.com|Mis à jour le 16 avril 2024

Quels titres boursiers et rapports d'analystes ont retenu l'attention cette semaine?

Quels titres boursiers et rapports d’analystes ont retenu l’attention cette semaine? Voici une revue de presse qui regroupe divers textes boursiers.

 

4 mai

Dans les Titres en action:

  • Air France (AF, 4,32 €) chutait de 7,12 % en dépit du fait que la Commission européenne a autorisé lundi la France à octroyer un soutien de 7 milliards d’euros à la compagnie aérienne pour affronter les conséquences de la crise du coronavirus.
  • Les actionnaires de Norwegian Air Shuttle (NWC, 0,49 €) ont adopté lundi un plan de secours qui va donner une bouffée d’air financière à la compagnie à bas coûts dans un secteur aérien ébranlé par la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.
  • Le motoriste Rolls Royce (RR, 290,70 £) envisage la suppression de jusqu’à 8 000 postes à cause de l’effondrement du trafic aérien mondial provoqué par les mesures de lutte contre la pandémie.
  • Le premier groupe de transport aérien européen, Lufthansa (LHA, 7,86€), a indiqué dimanche être « proche » d’un accord en vue d’être renfloué par l’État allemand, alors qu’il est menacé de cessation de paiement par l’impact du nouveau coronavirus.

 

À surveiller

Bombardier (BBD.B, 0,49$): trop d’incertitude. La COVID-19 vient bouleverser les plans de désendettement de l’entreprise montréalaise, croit Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux. Il abaisse sa recommandation d’ «acheter» à «conserver». L’analyste anticipe que les ratios d’endettement augmenteront beaucoup plus que prévu en 2020 en raison de la COVID-19.

TC Energy (TRP, 63$): RBC optimiste. Les résultats du premier trimestre renforcent la conviction de Robert Kwan, de RBC Marchés des capitaux, dans sa recommandation «surperformance». Au premier trimestre, la société d’infrastructure énergétique a dévoilé un bénéfice net de 1,18$ par action, plus que l’anticipation du consensus à 1,09$.

Imperial Oil (IMO, 22,82$): le temps de vendre. La pétrolière a beau avoir de bonnes liquidités et un coût de crédit peu élevé, son évaluation est devenue déconnectée du reste du marché, croit Michael Dunn, de Stifel. Il fait passer sa recommandation de «conserver» à «réduire», mais maintient sa cible à 16,50$. Le dévoilement partiel des résultats du premier trimestre démontre que la production a été plus élevée que prévu à Kearl, ce qui fait en sorte que les flux de trésorerie ont été meilleurs que prévu.

 

5 mai

Dans les Titres en action:

  • George Weston (WN, 99,20$) a affiché mardi un profit pour son plus récent trimestre, comparativement à une perte pour la même période l’an dernier, alors qu’il avait inscrit une charge non récurrente. La société de commerce de détail, de boulangerie et d’immobilier a indiqué que son bénéfice attribuable à ses actionnaires avait totalisé 582 millions $, soit 3,78 $ par action, pour le trimestre clos le 21 mars.
  • L’avenir du groupe d’édition, de diffusion et de production Lagardère (MMB, 14,41€) et de son diirgeant se joue mardi lors d’une assemblée générale à huis clos, qui révèlera si l’héritier réputé indétrônable, appuyé par des grands patrons intéressés, a su bloquer le fonds activiste qui exige des comptes. 
  • Bonduelle (BON, 21,75€) était dynamisé par un chiffre d’affaires en hausse de plus de 10 % de janvier à mars grâce aux chariots bien remplis des consommateurs confinés, même si le groupe agroalimentaire s’attend à pâtir davantage de l’arrêt de la restauration hors foyer au trimestre suivant.
  • Total (FP, 32,58€) va renforcer son plan d’économies après un bénéfice qui s’est effondré au premier trimestre avec la chute des cours du brut, le géant français des hydrocarbures promettant par ailleurs la «neutralité carbone» en 2050.

 

À surveiller

Canadian Tire (CTC.A, 93,59$): en attente des résultats du 7 mai. Le détaillant Canadian Tire dévoilera ses résultats du premier trimestre de son exercice 2020 le 7 mai et l’analyste Patricia Baker, de la Banque Scotia, anticipe que les résultats seront moins bons que prévu.

Air Canada (AC, 17,63$): les liquidités diminuent de 22 millions de dollars par jour. Air Canada a dévoilé ses résultats trimestriels lundi, qui montrent que l’entreprise brûle 22 millions de dollars en liquidités chaque jour depuis le début du mois de mars. Dans ces circonstances, l’analyste Walter Spracklin, de la Banque Royale, croit que l’entreprise pourra passer à travers la crise et juge que le titre d’Air Canada se négocie à escompte. 

BCE: anticipation d’un retrait des prévisions annuelles. Les résultats du premier trimestre de BCE (BCE, 56,41$) seront dévoilés le 7 mai. L’analyste Adam Shine, de la Banque Nationale, conserve sa recommandation de «surperformance» et son cour cible sur un an de 62,50$ sur le titre de l’opérateur de services de télécommunications.

 

6 mai

Dans les Titres en action:

  • Barrick Gold (ABX, 38,04$) a affiché mercredi un bénéfice de 400 millions $ US pour son premier trimestre, en hausse par rapport à celui de 111 millions $ US réalisé à la même période l’an dernier.
  • L’administration Trump a affirmé mercredi que les États-Unis étaient désormais en conformité avec les règles de l’OMC dans l’interminable affaire des subventions à Boeing (BA, 121,93$US), portée par l’Union européenne devant l’organisation internationale.
  • Uber (UBER, 27,82$US) a annoncé mercredi la suppression de 3 700 emplois parmi les équipes chargées du recrutement et du renseignement des usagers pour réduire les coûts face à la grave crise provoquée par la pandémie de COVID-19, selon des documents boursiers.

 

À surveiller

Intact (IFC, 134,00$): l’assureur en dommages est le choix défensif de RBC. Le bon premier trimestre du principal assureur en dommages illustre pourquoi RBC Marchés des capitaux en a fait son titre «prudent» préféré dans le secteur de l’assurance, , le mois dernier, indique Geoffrey Kwan.

Suncor Énergie (SU, 23,28$): une autre série de coupes pour traverser la crise. Le propriétaire de la chaîne des stations d’essence Petro-Canada y va d’une autre série de coupes pour préserver ses liquidités pendant la double crise de la COVID-19 qui accentue celle de la chute du cours du pétrole. 

Wayfair (W, 165,88$US): le confinement redonne du tonus au détaillant de meubles en ligne. Maria Ripps, de Canaccord Genuity est impressionnée par la performance du détaillant virtuel au premier trimestre. Ses revenus ont crû de 20,3% à 2,3 milliards de dollars américains, grâce entre autres à l’ajout de 818 000 nouveaux clients qui portent à 21,1 millions le nombre de clients actifs.

 

7  mai

Dans les Titres en action:

  • Le plongeon des marchés boursiers et le recul des taux d’intérêt depuis décembre ont fait diminuer le bénéfice net de l’assureur Great−West Lifeco (GWO, 21,07$) de près de 50% au premier trimestre par rapport à l’an dernier.
  • Canadian Natural Resources (CNQ, 21,80$) a affiché une perte de 1,28 milliard $ pour le premier trimestre, tout en indiquant qu’elle cherchait à réduire ses coûts de 745 millions $ cette année, par rapport à l’an dernier. 
  • SNC-Lavalin (SNC, 24,07$) a creusé sa perte au premier trimestre alors qu’elle a comptabilisé une charge en raison d’une baisse des montants attendus en lien avec la vente de sa participation dans l’autoroute 407 en Ontario. 
  • BCE (BCE, 56,93$) rapporte que son bénéfice du premier trimestre a chuté comparativement à la même période l’an dernier, la société ayant été touchée par une perte attribuable à des programmes de couverture, tandis que la pandémie a réduit ses revenus.
  • Le groupe Air France-KLM (AF, 4,05€) a essuyé les premiers effets du Covid-19 sur son trafic, avec une perte nette de 1,8 milliard d’euros au premier trimestre, et il anticipe des retombées encore plus désastreuses pour ses finances d’ici l’été.
  • La Société Canadian Tire (CTC.A, 92,89$) a rapporté une perte au cours du premier trimestre, les ventes ayant chuté en raison des mesures prises pour ralentir la propagation de la COVID-19, y compris la fermeture temporaire de ses magasins SportChek et Mark’s.
  • La compagnie Cascades (CAS, 13,45$) rapporte jeudi une amélioration de ses bénéfices et de ses ventes au premier trimestre de 2020 par rapport à la période correspondante de l’exercice financier précédent. Pendant l’année, le bénéfice d’exploitation est passé de 72 millions $ à 90 millions au premier trimestre, une hausse de 25 %.

 

À surveiller

Telus (T, 22,86$): le chat est sorti du sac, la hausse du dividende est reportée. Les investisseurs ont enfin eu la réponse à la question qui les tenaillaient le plus. Telus n’augmente pas son dividende au premier trimestre comme elle le fait habituellement en raison de l’incertitude aigue que cause la pandémie. Par précaution, le fournisseur de télécommunications reporte cette décision à plus tard.

WSP Global (WSP, 91,80$): un bon trimestre dans les circonstances. L’ingénieur-conseil a produit un bon premier trimestre, malgré les perturbations de la COVID-19, estime Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux. Les revenus de 1,73 milliard (en hausse de 4%), le bénéfice d’exploitation ajusté de 218 millions de dollars, la marge d’exploitation de 12,6% ont rencontré le consensus.

Franco-Nevada (FNV, 201,35, $): une légende du monde minier tire sa révérence. La légende du monde minier Pierre Lassonde devient président du conseil émérite de la société qu’il a co-fondée, à l’assemblée annuelle du 5 mai. Le pionnier des redevances minières laisse l’entreprise entre bonnes mains puisque le nouveau président et chef de la direction, Paul Brink, est cadre depuis son entrée en Bourse, indique George Topping de IA Valeurs mobilières.

 

8 mai

Dans les Titres en action:

  • L’action de Bausch Health Companies (BHC, 22,18$) a chuté de plus de 8 % après que la société pharmaceutique a réduit ses prévisions pour 2020 et affiché une perte pour son premier trimestre, ce qu’elle a attribué à la pandémie de COVID−19.
  • La plateforme de conférence vidéo en ligne Zoom (ZOOM, 10,40$US) s’est engagée auprès de la procureure de l’État de New York à renforcer ses dispositifs de sécurité, dont les failles lui avaient valu une enquête.
  • La banque néerlandaise ING (ING, 5,22$US) a publié vendredi un bénéfice net en baisse de 40,1% pour le premier trimestre de l’année, des résultats reflétant la «volatilité des marchés» due à la pandémie de COVID-19. 
  • La Société de Recettes illimitées (RECP, 11,38$) a suspendu son dividende trimestriel pour l’exercice 2020 en raison des mesures mises en place pour lutter contre la pandémie de COVID−19, qui ont entraîné la fermeture temporaire de plusieurs de ses restaurants. Le propriétaire de plusieurs enseignes de restauration, incluant les rôtisseries St−Hubert et Harveys, a indiqué que cette suspension touchait le paiement qui avait été prévu pour le premier trimestre.

 

À surveiller

Canadian Tire (CTC.A, 92,69$): sous-évalué. La correction a été trop brusque pour l’action du détaillant, croit Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux. Le titre est évalué comme si le bénéfice reviendrait au seuil de 2017, avant l’acquisition d’Helly Hansen et Park City, estime-t-elle. L’analyste voit dans les résultats du premier trimestre des éléments confirmant sa thèse optimiste. 

Bombardier (BBD. B, 0,45$): un désendettement mis en péril. Les efforts de désendettement de Bombardier sont mis à mal par la COVID-19, croit Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux. La COVID-19 a eu un impact négatif de 600 à 800 M$US sur les flux de trésorerie du premier trimestre, estime l’analyste. L’impact au deuxième trimestre devrait être similaire.

Morneau Shepell (MSI, 33,50$): un combo offensif et défensif. La COVID-19 a freiné la croissance interne de la firme d’actuariat, mais l’entreprise s’en tire relativement bien dans le contexte actuel, croit Jaeme Gloyn, de la Financière Banque Nationale.