Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

BRP s’offre la technologie derrière la moto électrique Redshift

Dominique Beauchamp|Mis à jour le 15 avril 2024

Le petit achat ajoute à l'effort de R&D de BRP qui veut rester aux devants de l'industrie des sports motorisés.

Discrètement, BRP (DOO, 39,23$) met la main sur la technologie derrière la moto électrique Redshift de Alta Motors, en faillite depuis octobre 2018.

La transaction estimée à moins de 5 millions de dollars a été réalisée dans le cadre du processus de cessions au profit des créanciers, indique le communiqué émis mercredi soir.

Le fabricant des motomarines, motoneiges et véhicules tout-terrain n’a aucun intérêt à relancer Alta Motors pour l’instant, mais l’achat ajoute à son savoir-faire dans l’énergie propre et les motocyclettes, deux vecteurs de croissance naturels pour la société à long terme, croit Benoit Poirier, de Desjardins Valeurs mobilières dans une note préliminaire.

L’acquisition inclut certaines propriétés intellectuelles, brevets et quelques biens d’équipements de le l’ex-concepteur et fabricant de motos entièrement électriques.

«Il s’agit pour BRP d’une occasion qui s’ajoute à ses efforts en matière de recherche et de développement dans ce champs d’expertise en plein essor», indique le communiqué de presse.

La société de Valcourt se dit constamment à l’affût de la prochaine génération de solutions pour l’industrie des sports motorisés.

BRP rappelle aussi qu’elle a commercialisé des véhicules côte à côte pendant plusieurs années et qu’elle a créé des prototypes hybrides et électriques de véhicules Spyder de Can-Am. Elle est aussi engagée dans le karting électrique avec Rotax.

L’action de BRP gagnait 4,3% au début de l’après-midi, mais son cours reste 47% sous son sommet annuel de 74,67$.

Depuis août 2016, M. Poirier a publié deux rapports au sujet du potentiel à long terme de la moto pour BRP qui pourrait mieux percer le marché des milléniaux et l’Europe. Sa rivale Polaris fabrique d’ailleurs les motos Indian et Slingshot, mais elle connaît certaines difficultés. 

L’analyste estime que BRP a tous les ingrédients pour percer intelligemment ce marché grâce à sa culture d’innovation, à son réseau de concessionnaires, à son éventail de produits et à sa flexinilité financière.

Dans un rapport publié en mai 2018, M. Poirier spéculait que BRP prendrait une décision d’ici 18 à 24 mois.