Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

Martin Jolicoeur|Mis à jour le 15 avril 2024

Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

BILAN. Quels sont les titres d’entreprises qui ont le plus marqué l’actualité boursière de la dernière semaine*, tant par leur progression que par leur recul ?  

XXXX

LES GAGNANTS

Theratechnologies (+13,20%)

Malgré quelques épisodes de recul ces dernières semaines, la québécoise Theratechnologies a vu son titre bondir après que l’entreprise eût annoncé l’acquisition de la montréalaise Kanata Biopharma et ses traitements contre les cancers du sein et des ovaires. Jusqu’à maintenant, Theratechnologies s’était surtout concentrée dans les traitements pour sidéens. L’entreprise a, par ailleurs, présenté des résultats légèrement sous les attentes au quatrième trimestre avec des revenus de 18,29M$, et un BAIIA ajusté de 2,59M$ comparativement à une attente de 4M$. La valeur de son action a quand même grimpé de 1,09$, ou de 13,20%, passant de 8,26$ à 9,35$ en cours de semaine.

Cogeco Communications (+9,17 %)

La vente de Cogeco Peer 1 a été reçue avec enthousiasme par les investisseurs. Les analystes se sont empressés de relever leur cours-cible. Cogeco Peer 1 assurait la présence de Cogeco Communications dans les marchés des centres de données. L’entreprise a décidé de quitter ce créneau pour se concentrer sur ses secteurs à large bande. Le produit de la vente devrait lui permettre en outre de réduire sa dette. L’action de l’entreprise a progressé de 6,91$, ou de 9,17%, passant de 75,38$ à 82,29$.

Mes derniers textes / me suivre sur Twitter / me joindre sur LinkedIn 

Encana Corp (+6,50%)

Le producteur d’énergie canadien a livré une performance du quatrième trimestre à la hauteur des attentes des analystes. L’entreprise a présenté un flux de trésorerie de 0,57$ par action au quatrième trimestre et des prévisions de dépenses d’entre 2,5 G$ à 2,7 G$ pour l’exercice de 2019. Fort de l’intégration de Newfield Exploration, l’entreprise a identifié AnadarkoPermian, and Montney comme étant ses principaux vecteurs de croissance. Le titre de la canadienne a gagné 0,59$, ou 6,50%, voyant sa valeur passer de 9,07$ à 9,66$. 

XXXX  

LES PERDANTS 

Cascades (-12,69%)

Les résultats du quatrième trimestre de 2018 ont déçu les marchés. L’entreprise a présenté des revenus de 1,19G$ , en hausse de 11% par rapport à la même période l’année dernière. Les analystes tablaient en moyenne sur des revenus de 1,18G$. L’entreprise a par contre raté la cible au niveau des bénéfices. La direction a présenté un BAIIA ajusté de 113M$, comparativement à une attente moyenne de 130M$. Il n’en fallait pas plus pour que la valeur de l’action de Cascades recule de 1,28$, ou de 12,69%, passant cette semaine d’un cours de 10,09$ à 8,81$ l’action.

Transcontinental (-11,49%)

L’entreprise montréalaise a déçu les marchés en présentant un bénéfice net de 28,1M$, ou 0,32$ par action au dernier trimestre, en baisse d’environ 52 % par rapport à la même période l’an dernier. Ce recul serait attribuable, selon la direction, à une baisse de son résultat opérationnel, qui a fléchi de près de 57 %, ainsi qu’à une hausse des frais financiers. Abstraction faite des éléments non récurrents, le bénéfice ajusté s’est établi à 45,5M$, ou 0,52$ par action, en recul de 12,2 %. Au cours de la semaine, l’action de l’imprimeur aura reculé de 2,46$, ou de 11,49%, passant de 21,41$ à 18,95$ l’action.

Banque Laurentienne (-11,49%)

La banque a annoncé cette semaine un bénéfice ajusté de 0,98$ par action, comparativement à 1,49$ pour le même trimestre l’année dernière. Les analystes tablaient sur un bénéfice par action de 1,29$ en moyenne. Dans un effort de rationalisation, elle annonçait également l’élimination de 350 postes au cours de la prochaine année, soit d’environ 10% de ses effectifs. L’action de la Laurentienne aura vu sa valeur reculer de 5,19$, ou de 11,35% en cours de semaine, passant de 45,71$ à 40,52$.

Mes derniers textes / me suivre sur Twitter / me joindre sur LinkedIn 

(*) Sauf avis contraire, la semaine boursière, telle qu’entendue dans cette chronique hebdomadaire, s’étend de la clôture des marchés nord-américains du vendredi à celle du jeudi précédent la publication. On parle donc ici de la semaine contenue entre la fin de la séance du vendredi 22 février et la fin de séance du jeudi 28 février 2019.